Jean Aymar de Thou dit tout : Une exécution ordinaire

Publié le par lefilmdujour

Jean Aymar de Thou dit tout : Une exécution ordinaire
Marc Dugain, 2009, sorti en salles le 3 février 2010
En me déplaçant pour aller voir Une exécution ordinaire, un film qui, d’emblée, ne m’excitait pas vraiment, j’étais surtout curieux de savoir comment un écrivain allait mettre en images une histoire guère emballante sur le papier et peu glamour.
Effectivement, le glamour est totalement absent du film, ce qui n’est pas bien grave car le glauque et le sinistre sont tout aussi cinégéniques que le merveilleux et le clinquant. Mais, donnée nettement plus problématique, le film se traîne lamentablement pendant 1h45 de scènes creuses en séquences soporifiques… à l’exception notable des passages où Staline (André Dussolier) entre en scène (justement).
A croire que le film n’a été conçu que pour mettre en valeur le comédien qui est réellement extraordinaire. Tout le reste autour est d’un ennui incommensurable et on se contrefiche éperdument de ce qui peut advenir de cette pauvre doctoresse magnétiseuse à ses heures, de son mari et de sa famille. La vie quotidienne sous une dictature communiste a déjà été traitée maintes fois au cinéma et en beaucoup mieux (L’aveu de Costa-Gavras par exemple). Le « héros » du long métrage, ici c’est Staline et dès qu’il disparaît de l’image, le spectateur hurle malgré lui en son for intérieur : « Rendez-le nous ! » (à l’image s’entend).
Jean Aymar de Thou
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article