Jacqueline Porel (1918-2012)

Publié le par lefilmdujour

Jacqueline Porel (1918-2012)
Née en 1918, la comédienne française Jacqueline Porel est décédée discrètement le 28 avril 2012 à l'âge de 93 ans. Jacqueline Porel était la petite-fille de la grande tragédienne Réjane.
Dotée d'un visage d'une pureté et d'une beauté remarquables, la comédienne fait sa première apparition à l'écran dès 1935 dans Les beaux jours de Marc Allégret aux côtés d'autres jeunes acteurs comme Jean-Pierre Aumont (1911-2001), Simone Simon (1910-2005), Maurice Baquet (1911-2005), Jean-Louis Barrault (1910-1994) ou Corinne Luchaire (1921-1950), la seule à avoir vu sa vie écourtée (pour cause, en partie, de mauvaises fréquentations durant l'Occupation). En 1941, Jacqueline Porel côtoie Charles Trénet dans Romance de Paris (Jean Boyer), puis joue des rôles de premier plan dans La grande meute (Jean de Limur, 1944), et Tiercé à cœur (Jacques de Casenbroot, 1947) où elle partage l'affiche avec Sophie Desmarets (voir Ce soir les jupons volent).
Jacqueline Porel (1918-2012)

Jacqueline Porel (au centre) dans son deuxième film, Altitude 3200 (Benoît-Lévy & M. Esptein, 1938) (image : www.toutlecine.com)

Par la suite, étonnamment, Jacqueline Porel ne retrouva guère de premiers rôles, même si elle est embauchée par le gratin des réalisateurs français de l'époque comme Henri Decoin (La vérité sur Bébé Donge, 1951 ; Razzia sur la chnouf, 1955), Yves Allégret (La jeune folle, 1952 ; Germinal, 1963) et Henri Verneuil (Brelan d'as, 1952). Plus tard encore, l'actrice figure au générique du Capitan (Hunebelle, 1960) avec Jean Marais, Bourvil et Elsa Martinelli. C'est également Jacqueline Porel qui interprète la secrétaire de Maître Guérin (Charles Vanel) dans La vérité (Clouzot, 1960) avec Brigitte Bardot, une Brigitte Bardot dont elle jouera la mère dans Le repos du guerrier (Vadim, 1962). Un an plus tard, Jacqueline Porel est de l'aventure des deux films de La vie conjugale (André Cayatte, 1963), l'un vu par les yeux de la femme, Françoise (Marie-Josée Nat), l'autre par le regard de l'homme, Jean-Marc (Jacques Charrier). La dernière apparition de l'actrice sur grand écran date de 1977 (Une femme, un jour de Léonard Keigel) aux côtés de Caroline Cellier. A partir des années 60, Jacqueline Porel avait consacré l'essentiel de ses activités au doublage de films étrangers et de dessins animés.
Jacqueline Porel (1918-2012)

Darry Cowl, Jacqueline Porel et Paulette Dubost dans La Française et l'amour (sketch Decoin, 1960)

Côté vie privée, Jacqueline Porel fut mariée de 1941 à 1947 à l'acteur François Périer dont elle eut trois enfants : le célèbre photographe des années yéyé Jean-Marie Périer (en fait, le fils naturel de Henri Salvador, la demoiselle ayant vécu une relation passionnelle avec le chanteur avant son mariage...), l'assistant-metteur en scène Jean-Pierre Périer (décédé en 1966 à seulement 23 ans) et la journaliste Anne-Marie Périer (devenue depuis Madame Michel Sardou).
Jacqueline Porel (1918-2012)

François Périer et Jacqueline Porel (image : www.cinereves.com)

Jacqueline Porel avait épousé en secondes noces l'acteur d'origine argentine Gérard Landry (vu notamment dans La bête humaine de Jean Renoir en 1938). Leur fils, le beau Marc Porel, né en 1949, fut un acteur relativement célèbre dans les années 70. Il est notamment l'un des fils de Jean Gabin dans Le clan des Siciliens (Verneuil, 1969) et son petit-fils dans La horse (Granier-Deferre, 1970). On l'a vu aussi dans La route de Salina (Lautner, 1970), Un peu de soleil dans l'eau froide (Deray, 1971) ainsi que dans deux films de Visconti : Ludwig (1972), où il joue l'un des valets de pied - et de cœur - de Louis II de Bavière, et L'innocent (1976). Décédé à seulement 34 ans, Marc Porel a également joué le psychologue de la belle Jennifer Un été 42 O'Neill dans L'emmurée vivante (1977) de Lucio Fulci.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Morard 08/03/2015 17:06

Elle était une comédienne remarquable et une Directrice de doublage de films sensationnelle...Elle nous manque beaucoup René Morard

Morard rene 06/06/2014 14:52

Comédienne et directrice de plateau en doublage de film Remarquable et charmante