Georges Wilson (1921-2010)

Publié le par lefilmdujour

Georges Wilson (1921-2010)
Trois jours seulement après la disparition de Pierre Vaneck, le décès de Georges Wilson plonge à nouveau la scène théâtrale française dans l'affliction. Le père de l'acteur Lambert Wilson s'est éteint le 3 février 2010 à l'âge de 88 ans. Même si le théâtre fut sa première et grande passion, Georges Wilson n'en a pas moins joué dans une centaine de films, que ce soit à la télévision ou au cinéma.
Georges Wilson est apparu pour la première fois sur grand écran en 1950 avec un rôle fugitif dans Maître après Dieu de Louis Daquin. Durant sa longue carrière, il est notamment passé devant les caméras de Claude Autant-Lara (Le rouge et le noir, 1954 ; La jument verte, 1959), Claude Sautet (Max et les ferrailleurs, 1970), Michel Deville (Le mouton enragé, 1973 ; L'apprenti salaud, 1976) ou Pierre Schoendoerffer (L'honneur d'un capitaine, 1982). Peu de premiers rôles toutefois à l'exception du héros clochardisé du film Une aussi longue absence (Colpi, 1960), Palme d'or au Festival de Cannes, ex-æquo avec Viridiana de Luis Bunuel. C'est aussi Georges Wilson qui avait incarné le capitaine Haddock dans Tintin et le mystère de la Toison d'or (Vierne, 1961).
Réalisateur de La vouivre (1988) avec son fils Lambert Wilson, Georges Wilson a été vu pour la dernière fois sur grand écran dans Mesrine, l'ennemi public n°1 (2007) de Jean-François Richet.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article