Dinah Sheridan (1920-2012)

Publié le par lefilmdujour

Dinah Sheridan (1920-2012)
Héroïne de Geneviève (Cornelius, 1953), l’une des plus typiques des comédies britanniques des années 50, la comédienne Dinah Sheridan est décédée le 25 novembre 2012 à l’âge de 92 ans.
Dinah Sheridan avait déjà plus d’une vingtaine de films derrière elle (dont Quand les vautours ne volent plus, Watt, 1951, et Le mur du son, Lean, 1952) lorsqu’elle joua l’épouse du propriétaire de « Geneviève », vieille voiture de 1904 engagée dans le rallye Londres-Brighton et pomme de discorde pour le couple au volant du véhicule. Lorsque la petite amie du concurrent principal de son mari (interprétée par la délicieuse Kay Kendall) lui confie que son partenaire ne pense « qu’aux voitures et… à autre chose », Dinah Sheridan lui répond sans sourciller : « Mon mari ne pense qu’aux voitures. » Le succès de Geneviève, qui remporta le titre de meilleur film à la cérémonie des BAFTA britanniques, apporta une énorme popularité à ses interprètes. Dinah Sheridan ne put malheureusement guère en profiter car la comédienne épousa en 1954 le patron des studios Rank qui la pria de mettre un terme à sa carrière…
Ce n’est que 13 ans plus tard, le divorce avec son second mari consommé, que Dinah Sheridan reprit le chemin des studios. Bien lui en a pris car en 1970, elle est à nouveau en tête d’affiche d’un autre énorme succès populaire outre-Manche, The Railway Children de Lionel Jeffries. Dinah Sheridan poursuivit alors l’essentiel de sa carrière d’actrice à la télévision. Le spectateur attentif l’aura néanmoins repérée une dernière fois sur grand écran dans Le miroir se brisa (Hamilton, 1980), adaptation d’un célèbre roman d’Agatha Christie avec Liz Taylor, Kim Novak et Rock Hudson. Dynah Sheridan n’apparaît toutefois que dans « Murder at Midnight », le film policier en noir et blanc qui est projeté en préambule du long métrage et dont la bande casse abruptement, juste avant la résolution de l’énigme, au grand dam de l’assistance (mais Miss Marple est là et donnera le nom du coupable avant de quitter la salle).
Ci-dessous, un extrait de Geneviève (Cornelius, 1953) avec Dinah Sheridan (sous son étrange chapeau orange) :

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article