Damiano Damiani (1922-2013)

Publié le par lefilmdujour

Damiano Damiani (1922-2013)
Malgré une œuvre assez disparate, le réalisateur italien Damiano Damiani a largement contribué au cinéma populaire italien des années 1960 et 1970. Il est décédé le 7 mars 2013 à l’âge de 90 ans.
Damiano Damiani a fait partie de la soixantaine de jeunes réalisateurs italiens qui, à l’instar d’un Francesco Rosi ou d’un Marco Bellocchio, ont formé la prometteuse génération ayant mis en boîte un premier film entre 1959 et 1965. Issu du documentaire, Damiano Damiani se fit remarquer par des films intimistes centrés sur l’univers des adolescents (Jeux précoces, 1960 ; L’île des amours interdites, 1961, d’après « L’île d’Arturo » d’Elsa Morante), puis il tenta, 35 ans avant Cédric Kahn, d’adapter « L’ennui » de Moravia sur grand écran (L’ennui et sa diversion, l’érotisme, 1963, avec Catherine Spaak, Horst Buchholz et… Bette Davis !).
Damiano Damiani (1922-2013)
Damiano Damiani fit une percée réussie sur le créneau du western-spaghetti avec El Chuncho (1966), qui se range d'ailleurs plutôt du côté du western-zapata, avec Gian Maria Volonte, Lou Castel et Klaus Kinski au générique. Dans la foulée, il se lança avec succès dans le film socio-politique avec La mafia fait la loi (1967), œuvre où Franco Nero, Serge Reggiani et Claudia Cardinale dominent la distribution. Suivirent Seule contre la mafia (1969) qui lança Ornella Mutti, Confession d’un commissaire de police au procureur de la République (1970) avec Franco Nero et Marilu Tolo, Nous sommes tous en liberté provisoire (1971) avec, toujours et encore, Franco Nero, Perque si uccide un magistrato (1974) (passé récemment au Cinéma de minuit sur France 3), Un juge en danger (1977), etc. En 1975, on l’avait retrouvé aux commandes d’un autre western-spaghetti, Un génie, deux associés, une cloche, où se côtoient de façon improbable Miou-Miou, Robert Charlebois, Patrick « Le prisonnier » McGoohan et Terence Hill.
Damiano Damiani (1922-2013)
La carrière de réalisateur de Damiano Damiani se poursuivit jusqu’en 2002, tant au cinéma qu’à la télévision où il signa en 1984 la première saison de La mafia avec Michele Placido dans le rôle du commissaire Corrado Cattani, une série considérée comme la plus populaire de l’histoire de la TV italienne. C’est aussi Damiano Damiani qui réalisa Amityville II, le possédé (1982) avec Burt Young. En 1985, pour Pizza Connection, il avait reçu une mention à l’Ours d’argent au festival de Berlin.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article