Claude Pinoteau (1925-2012)

Publié le par lefilmdujour

Claude Pinoteau (1925-2012)
Le cinéaste français Claude Pinoteau qui avait révélé Isabelle Adjani dans La gifle (1974) et Sophie Marceau dans La boum (1980) est décédé le 5 octobre 2012 à l’âge de 87 ans.
Claude Pinoteau avait démarré sa carrière au tout début des années 40, d’abord comme coursier et accessoiriste, puis comme régisseur de plateau et assistant-réalisateur pour des figures du cinéma français comme Jean Cocteau, Jean-Pierre Melville, Henri Verneuil, Max Ophüls, René Clément, René Clair ou Claude Lelouch, avant de passer lui-même à la réalisation en 1972 en signant Le silencieux avec Lino Ventura. Un acteur que le cinéaste retrouva dans La gifle (assénée à toute volée par Lino Ventura à sa fille jouée par Isabelle Adjani…) et auquel Claude Pinoteau confia le rôle, alors en contre-emploi pour le comédien, d’un père quelque peu désemparé face à une jeunesse post-soixante-huitarde qu’il a du mal à comprendre.
Isabelle Adjani, quant à elle, avait été repérée par le réalisateur lors d’une retransmission télévisuelle de L’école des femmes, la célèbre pièce de Molière. Un pari réussi puisque La gifle fut récompensé par le prix Louis-Delluc. Lino Ventura repassera devant la caméra de Claude Pinoteau pour L’homme en colère (1978) et La septième cible (1984).
Claude Pinoteau (1925-2012)

Isabelle Adjani dans La gifle (1974) de Claude Pinoteau (image : www.toutlecine.com)

C’est la justesse et la simplicité de Sophie Marceau qui avait convaincu Claude Pinoteau de confier à l’alors jeune adolescente le rôle de Vic dans La boum. Avec le succès que l’on sait… Phénomène générationnel qui continue de marquer les esprits plus de trente ans après sa sortie sur les écrans français, La boum connut une suite, La boum 2 (1982) comme de juste, film qui ravit une fois de plus le public et qui permit à Sophie Marceau de décrocher le César du meilleur espoir féminin. Claude Pinoteau et Sophie Marceau se retrouvèrent une troisième fois sur le tournage de L’étudiante (1988), sorte de faux troisième volet des aventures de la belle Sophie/Vic.
Claude Pinoteau (1925-2012)

Sophie Marceau et Pierre Cosso dans La boum 2 (1982) de Claude Pinoteau (image : www.toutlecine.com)

Parmi les autres longs métrages réalisés par Claude Pinoteau, on citera Le grand escogriffe (1976) avec un Yves Montand outrageusement cabotin, La neige et le feu (1991), film sur la jeunesse plongée dans les tourments de la guerre en 1944 avec Vincent Perez et Géraldine Pailhas, et Les palmes de Monsieur Schutz (1996), adaptation pour le grand écran de la pièce à succès éponyme avec Isabelle Huppert dans le rôle de Marie Curie. « De film en film, Claude Pinoteau s'était imposé comme l'un des réalisateurs les plus doués de sa génération, aussi bien dans le registre policier que dans celui de la comédie de mœurs, dans l'art de nouer et de dénouer les fils des intrigues les plus haletantes comme dans celui de faire un portrait juste, amusé, lucide et bienveillant de ses contemporains », a indiqué dans un communiqué la ministre de la Culture Aurélie Filippetti.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article