Claude Miller (1942-2012)

Publié le par lefilmdujour

Claude Miller (1942-2012)
Le réalisateur, scénariste et producteur Claude Miller est décédé le 4 avril 2012 à l'âge de 70 ans. On lui doit des réussites cinématographiques et des succès populaires comme Garde à vue (1981) avec Lino Ventura et Michel Serrault, Mortelle randonnée (1982) avec Isabelle Adjani et Michel Serrault encore, L’effrontée (1985) avec Charlotte Gainsbourg, ou Un secret (2007) avec Cécile de France, Ludivine Sagnier et Patrick Bruel. Assistant de Michel Deville, Robert Bresson, Jean-Luc Godard et Jacques Demy, directeur de production de Truffaut (il tient d’ailleurs un rôle dans La nuit américaine en 1973), Claude Miller s’était distingué dès son premier film, La meilleure façon de marcher (1975), une œuvre psychologique où se côtoient et s’opposent deux moniteurs de colonie de vacances, l’un viril (Patrick Dewaere), l’autre plutôt délicat (Patrick Bouchitey).
Claude Miller (1942-2012)

Adjani et Serrault dans Mortelle randonnée (image : www.allocine.fr)

Le film lui vaut une première nomination au César du meilleur réalisateur qui sera suivie de six (!) autres : en 1978 pour Dites-lui que je l’aime, en 1982 pour Garde à vue, en 1986 pour L’effrontée, en 1989 pour La petite voleuse, en 2004 pour La petite Lili et en 2008 pour Un secret. Finalement, Claude Miller ne décrocha qu’un seul César, celui du meilleur scénario pour Garde à vue, mais il permit à plusieurs de ses acteurs et actrices de repartir avec une statuette : Michel Serrault et Guy Marchand pour Garde à vue, Bernadette Laffont et Charlotte Gainsbourg pour L’effrontée, Julie Depardieu pour La petite Lili et Un secret. Parfois méprisé par la critique dite « sérieuse » (Le Monde, Les Cahiers du cinéma, Les Inrocks), Claude Miller revint du festival de Cannes 1998 avec le Prix du jury pour La classe de neige, d’après le roman du même nom d’Emmanuel Carrère.
Claude Miller (1942-2012)

Charlotte Gainsbourg dans L'effrontée (image : www.toutlecine.com)

« Cinéaste de l'intime, Miller s'intéresse au secret qui gît sous le mouvement des passions et des pulsions », écrit Le Figaro qui souligne que le réalisateur a filmé avec prédilection l’enfance et l’adolescence. En 2008, Claude Miller avait encore signé, aux côtés de son fils Nathan Miller, Je suis heureux que ma mère soit vivante avec le jeune Vincent Rottiers. Voyez comme ils dansent, avec Marina Hands et James Thierrée, était sorti sur les écrans en août dernier. Tout juste terminé, Thérèse Desqueyroux, adapté du roman de François Mauriac avec Audrey Tautou dans le rôle-titre, sera, selon toute probabilité, présenté au prochain festival de Cannes en mai 2012.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article