Cesare Canivari (1927-2012)

Publié le par lefilmdujour

Cesare Canivari (1927-2012)
Surtout connu pour Matalo ! (1970), un western-spaghetti avec Lou Castel en vedette, le scénariste, producteur et réalisateur italien Cesare Canivari est décédé le 25 octobre 2012. Il avait vu le jour en 1927 et était passé, un peu malgré lui, à la réalisation en 1964 en signant le western-spaghetti Per un dollaro a Tucson si muore (a.k.a. On meurt à Tucson), dont le tournage en Yougoslavie avait été déserté par le metteur en scène initialement pressenti.
Cesare Canivari avait également porté à l’écran Moi, Emmanuelle (1969) avec la sublime Erika Blanc dans le rôle-titre (rien à voir avec le personnage du célèbre roman d’Emmanuelle Arsan immortalisé par Sylvia Kristel). Parmi les autres titres de gloire du réalisateur italien, on citera aussi Parties déchaînées (1975) (a.k.a. La princesse nue), film de veine érotico-psychédélique où Ajita Wilson, fameuse transsexuelle du cinéma de genre, livrerait sa meilleure prestation, et Les orgies du troisième Reich (1976) (a.k.a. Filles pour le bourreau), fleuron de la « nazisploitation » où se développe une relation entre une ancienne déportée et son tortionnaire qui n’est pas sans évoquer Portier de nuit, réalisé quelques années plus tôt par Liliana Cavani.
Le film préféré de Cesare Canivari restait toutefois le thriller à l'esthétisme pop Una iena in cassaforte (1968) (inédit en France semble-t-il), œuvre vaguement inspirée des « Dix petits Indiens » d’Agatha Christie (voir la bande-annonce ci-dessous).

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article