Alexeï Guerman (1938-2013)

Publié le par lefilmdujour

Alexeï Guerman (1938-2013)
Auteur de Khroustaliov, ma voiture ! (1997), œuvre présentée en compétition au festival de Cannes et dantesque évocation en noir et blanc de l’Union soviétique des derniers mois de Staline et du fameux complot des blouses blanches, le réalisateur russe Alexeï Guerman est décédé le 21 février 2013 à l’âge de 74 ans. Fils du scénariste et écrivain Iouri Guerman, il n’a signé que cinq longs métrages pour le grand écran, dont deux films inspirés des écrits de son père : La vérification (1971), premier volet d’un diptyque qui démystifie le soldat soviétique pris dans la tourmente de la Seconde guerre mondiale, et Mon ami Ivan Lapchine (1982) – sans doute le chef-d’œuvre du réalisateur – qui se situe en 1935 au début des purges staliniennes. Ce dernier film fut interdit par la censure soviétique et ne put sortir sur les écrans qu’au moment de la perestroïka.
On doit aussi à Alexeï Guerman Le septième compagnon (1967), film coréalisé par Grigori Aronov, et Vingt jours sans guerre (1976), second volet de son diptyque sur la guerre qui démonte ici le mythe soviétique de la bataille de Stalingrad. Son sixième long métrage, adaptation du roman de science-fiction des frères Strougatski « Il est difficile d'être un dieu », est actuellement en post-production.
Le fils d’Alexeï Guerman, Alexeï Guerman Jr., est lui aussi réalisateur. Soldat de papier (2008), qui s’attache aux interrogations d’un médecin de l’armée soviétique chargé, au début des années 1960, de préparer les candidats au voyage dans l’espace, s’est vu décerner le Lion d’argent du meilleur réalisateur au festival de Venise.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article