John Rich (1925-2012)

Publié le par lefilmdujour

John Rich (1925-2012)
Réalisateur et producteur prolifique pour la télévision américaine, John Rich est décédé le 29 janvier 2012 à l'âge de 86 ans. L'homme a signé cinq films pour le grand écran dont deux avec Elvis Presley en vedette - et pas forcément les meilleurs, loin de là. Aux côtés du King, L'homme à tout faire (1964) offre quand même un rôle à l'excellente Barbara Stanwyck (déjà à l'affiche à la fin des années 20, l'actrice allait revenir sur le devant de la scène quelques années plus tard grâce à la TV). Deux ans plus tard, Elvis repassait devant la caméra de John Rich avec Trois gars, deux filles, un trésor (1966), film où l'intégralité du scénario tient dans le titre.
John Rich a également réalisé une comédie avec Van Johnson et Janet Leigh, trois ans après que celle-ci fut trucidée par Norman Bates sous la douche de Psychose (Le divan de l'infidélité, 1963). Dans Les nouveaux internes (1964), suite d'un autre film intitulé - comme de juste - Les internes (Swift, 1962), l'homme avait fait tourner face à Telly Savalas la quasi-débutante Stefanie Powers, future héroïne de la série TV "Pour l'amour du risque".
Le plus "connu" (relativement...) des films de John Rich reste toutefois Boeing-Boeing (1965), adaptation d'une pièce de boulevard française à succès signée Marc Camoletti, avec, excusez du peu, Tony Curtis et Jerry Lewis. Tony Curtis y joue un journaliste qui mène de front des aventures avec trois hôtesses de l'air appartenant à trois compagnies différentes (ce qui lui permet de jongler avec plus ou moins de bonheur avec les agendas de ces dames). L'hôtesse d'Air France est interprétée par Dany Saval.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article