James Farentino (1938-2012)

Publié le par lefilmdujour

James Farentino (1938-2012)
L'acteur américain James Farentino est décédé le 24 janvier 2012 à l'âge de 73 ans.
Les filles et comment s'en servir (Hutton, 1966) valut à James Farentino le Golden Globe de la meilleure révélation masculine en 1967. Né en 1938, l'acteur avait débuté à la télévision en 1962 avant de faire une première apparition sur le grand écran en 1963 dans Violences dans la nuit de Richard L. Hilliard, un petit polar hargneux avec tueur aux gants noirs et révélation finale assez surprenante. En 1965, James Farentino avait également pointé au générique du Seigneur de la guerre de Franklin J. Schaffner, un film considéré comme l'un des plus exacts sur le Moyen Age aux alentours de l'an 1000, avec Charlton Heston en vedette.
Tout en menant une carrière télévisuelle copieuse, James Farentino fit encore quelques incursions au cinéma dans les années 1960. On le voit notamment dans Les riches familles (David Lowell Rich, 1967) avec Rosalind Russell et la blonde Sandra Dee en peste de service, dans le western Les détrousseurs (Alan Rafkin, 1967), ainsi que dans le mélodrame italo-américain L'histoire d'une femme (Bercovici, 1969) avec... la bergmanienne Bibi Andersson et la française Annie Girardot ! Dans ce dernier long métrage, James Farentino joue un futur médecin dont le cœur balance entre une jeune étudiante suédoise et son épouse légitime.
James Farentino (1938-2012)

Martin Sheen, James Farentino et Kirk Douglas dans Nimitz, retour vers l'enfer (D. Taylor, 1980) (image : www.toutlecine.com)

Alors que James Farentino s'était consacré presque exclusivement à la télévision depuis le début des années 1970 (avec des participations à de nombreuses séries TV comme Dynastie, Tonnerre de feu, Urgences, Melrose Place, etc.), on l'a quand même aperçu sur grand écran dans Jésus de Nazareth (Franco Zeffirelli, 1976), où il tient de rôle de Pierre, dans Nimitz, retour vers l'enfer (Don Taylor, 1980), œuvre de science-fiction avec Kirk Douglas en vedette, dans le film d'horreur "zombiesque" Réincarnations (Gary Sherman, 1981) et dans Son alibi (Bruce Beresford, 1989), une comédie à suspense sous-estimée avec Tom Selleck en tête d'affiche.
James Farentino, qui eut une liaison retentissante avec Tina Sinatra (fille de...), avait été marié aux actrices Elizabeth Ashley, Michele Lee, Debrah Farentino et Stella Farentino.
Ci-dessous, James Farentino en shérif dans Réincarnations :

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article