Angela Lansbury (1925-2022)

Publié le par lefilmdujour

Connue des téléspectateurs pour le rôle de l’auteur de romans policiers et détective amateur Jessica Fletcher dans la série TV Arabesque (1984-1996), la comédienne de théâtre, de cinéma et de télévision Angela Lansbury, trois fois nommée à l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle et détentrice d’un Oscar d’honneur décerné en 2014, est décédée le 11 octobre 2022 à l’âge de 96 ans.

Ingrid Bergman et Angela Lansbury dans Hantise (1944)

Britannique d’origine, Angela Lansbury débarque aux États-Unis en 1942 et est embauchée en 1944 par la MGM pour interpréter une soubrette provocante et louche aux côtés de Charles Boyer et Ingrid Bergman dans Hantise de George Cukor, et une chanteuse de music-hall séduite et abandonnée dans Le Portrait de Dorian Gray d’Albert Lewin. La comédienne en herbe décroche pour les deux films une nomination à l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle et remporte pour le deuxième un Golden Globe dans la même catégorie.

Angela Lansbury et Gene Kelly dans Les Trois mousquetaires (1948)

Angela Lansbury enchaîne alors les grosses productions hollywoodiennes et côtoie Judy Garland (The Harvey Girls, Sidney, 1945), George Sanders (Bel-Ami, Lewin, 1947), Katharine Hepburn et Spencer Tracy (L’Enjeu, Capra, 1948), Gene Kelly (Les Trois Mousquetaires, Sidney, 1948, où elle est la reine Anne d’Autriche), Victor Mature (Samson et Dalila, De Mille, 1949)…

Au cours des années 1950, Angela Lansbury se tourne aussi vers la télévision, donne naissance à ses deux enfants et fait ses premiers pas sur les planches. L’actrice n’en reste pas moins présente sur le grand écran. Elle donne la réplique à Randolph Scott dans le western Ville sans loi (1955) de Joseph H. Lewis, à Danny Kaye dans Le Bouffon du roi (1955) de Melvin Frank et Norman Panama, à Raymond Burr dans Tuez-moi ce soir (1956) de Peter Godfrey, à Orson Welles dans Les Feux de l’été (1957) de Martin Ritt…

Angela Lansbury et Orson Welles dans Les Feux de l'été (1957)

Mère du personnage joué par Elvis Presley dans Sous le ciel bleu d’Hawaii (1961) de Norman Taurog, Angela Lansbury incarne dans Un crime dans la tête (Frankenheimer, 1961) une autre mère cette fois-ci abusive et particulièrement retorse, celle du héros de la guerre du Vietnam interprété par Laurence Harvey. Un rôle qui lui vaut une troisième nomination à l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.

Angela Lansbury dans L'Apprentie sorcière (1971)

A partir du milieu des années 1960 et tout au long des années 1970, l’actrice, qui connaît de très gros succès à Broadway dans des comédies musicales (avec quatre Tony Awards à la clé), apparaît plus rarement sur grand écran. Elle n’en connaît pas moins une nouvelle consécration avec le rôle d’Eglantine Price, une apprentie sorcière excentrique et peu douée, dans L’Apprentie sorcière (1971) de Robert Stevenson, tourné pour les studios Disney. On la voit aussi en romancière alcoolique dans Mort sur le Nil (1978), une adaptation du roman d’Agatha Christie signée John Guillermin, puis en Miss Marple dans Le Miroir se brisa (1980), autre adaptation d’une œuvre de la romancière britannique réalisée par Guy Hamilton, aux côtés d’une pléiade d’autres vétérans hollywoodiens (Tony Curtis, Kim Novak, Elizabeth Taylor, Rock Hudson).

Angela Lansbury dans La Compagnie des loups (1984)

Dans La Compagnie des loups (1984) de Neil Jordan, elle est la grand-mère de la jeune héroïne qui la met en garde contre les hommes dont les sourcils se rejoignent… signe potentiel d’un prédateur (ou d’un loup-garou) en puissance.

Par la suite, accaparée par la série TV Arabesque, de nombreuses participations à des téléfilms, et un retour sur les planches à partir de 2007, Angela Lansbury n’apparaîtra plus que très épisodiquement sur le grand écran. On signalera sa présence dans Nanny Mc Phee (2005) de Kirk Jones aux côtés d’Emma Thompson et dans Le Retour de Mary Poppins (2017) de Rob Marshall.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article