François Leterrier (1929-2020)

Publié le par lefilmdujour

Choisi par Robert Bresson pour incarner le rôle principal d’Un condamné à mort s’est échappé, le réalisateur François Leterrier que l’on connaît surtout pour avoir signé deux films avec Christian Clavier, Je vais craquer (1980) et Quand tu seras débloqué, fais-moi signe (1981), est décédé le 4 décembre 2020 à l’âge de 91 ans.

Assistant dans les années 1950 de réalisateurs comme Louis Malle, Étienne Perier ou Yves Allégret, François Leterrier passe à la réalisation en tournant coup sur coup deux films ambitieux, Les Mauvais coups (1960) et Un roi sans divertissement (1963), adaptés respectivement de romans de Roger Vailland et Jean Giono. Le premier réunit au générique Simone Signoret et une toute jeune Alexandra Stewart. Dans le second, l’acteur Claude Giraud, décédé il y a un mois, est un capitaine de gendarmerie qui, en 1840, vient en plein hiver sur un plateau enneigé du Trièves enquêter sur la disparition et la mort d’une jeune fille.

L’échec de son quatrième long métrage, Projection privée (1973) avec Bulle Ogier, Jane Birkin et Françoise Fabian, oblige François Leterrier à réduire ses ambitions. Il signe le troisième volet de la saga Emmanuelle avec Sylvia Kristel (Goodbye Emmanuelle, 1977) et se met au service de Christian Clavier dans Je vais craquer, une adaptation d’une BD de Gérard Lauzier (La Course du rat) avec également Nathalie Baye, Anémone, Marc Porel (dans un de ses derniers films) et la belle Maureen Kerwin.

François Leterrier retrouve Christian Clavier, accompagné cette fois-ci de Marie-Anne Chazel, Anémone et Charlotte de Turckheim dans Si t’es débloqué, fais-moi signe (a.k.a. Les Babas-cools).

Pour le cinéma, le réalisateur signera encore Le Garde du corps (1984) avec Gérard Jugnot, Jane Birkin et Sami Frey, Tranches de vie (1984) avec une bonne partie de l’ex-équipe du Splendid et assimilés (Christian Clavier, Gérard Jugnot, Marie-Anne Chazel, Josiane Balasko, Anémone, Martin Lamotte…), et Le Fils du Mékong (1991) avec Jacques Villeret. François Leterrier a également travaillé régulièrement pour la télévision jusqu’en 1993.

François Leterrier est le père du réalisateur Louis Leterrier, né en 1973 et connu pour de gros succès comme Le Transporteur (2002) et sa suite (2004) avec Jason Statham, Danny The Dog (2004) avec Jet Li, L’Incroyable Hulk (2007) avec Edward Norton ou Le Choc des Titans (2009) avec Sam Worthington.  

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article