Luigi Proietti (1940-2020)

Publié le par lefilmdujour

Acteur de théâtre, de cinéma et de télévision, mais aussi réalisateur, chanteur, doubleur de films en langue italienne et présentateur d’émissions, Luigi Proietti, dit Gigi Proietti, est décédé le 2 novembre 2020 le jour même de son 80e anniversaire.

Présent sur le grand écran dans une cinquantaine de longs métrages, Luigi Proietti tient son premier rôle crédité dans Les Nuits facétieuses (1966) d’Armando Crispino et Luciano Lucignani. On le voit dans des seconds rôles dans L’Amour à cheval (1968), comédie un peu olé-olé de Pasquale Festa-Campanile avec Jean-Louis Trintignant et Catherine Spaak, Le Rendez-vous (1969) de Sidney Lumet avec Omar Sharif et Anouk Aimée, Bubu de Montparnasse (1970) de Mauro Bolognini avec Massimo Ranieri et Ottavia Piccolo, Brancoleone s’en va-t-aux croisades (1970) de Mario Monicelli avec Vittorio Gassman et Stefania Sandrelli.

Dans Mortadella (1971) de Mario Monicelli, il est l’amant italien émigré d'une Sophia Loren qui se voit refuser l’entrée aux États-Unis en raison d’une mortadelle dans ses bagages. Dans Les Ordres sont les ordres (1971) de Franco Giraldi, Luigi Proietti joue un artiste dont tombe amoureux une femme mariée (Monica Vitti) soumise à des voix qui lui ordonne des choses invraisemblables. Il donne à nouveau la réplique à Monica Vitti dans Une Tosca pas comme les autres (1972), un drame musical de Luigi Magni, participe à la satire politique La Propriété, c’est plus le vol (1973) d’Elio Petri, épouse une jeune attardée mentale de 16 ans (jouée par Teresa Anna Savoy) dans La bambina (1974) d’Alberto Lattuada et retrouve le réalisateur Pasquale Festa-Campanile dans En l’an 2000, il conviendra de bien faire l’amour (1975) où il est un scientifique italien qui imagine pouvoir exploiter l'énergie électrique générée lors des activités sexuelles…

Monica Vitti et Luigi Proietti dans Une Tosca pas comme les autres (1972)

Luigi Proietti tourne à nouveau avec Mauro Bolognini dans L’héritage (1976) où il est l’un des fils du personnage incarné par Anthony Quinn, boulanger qui a fait fortune et qui méprise ses enfants. Il rencontre une sorte de consécration avec la comédie devenue culte en Italie Fièvre de cheval (1976) de Steno, qui connaîtra même une suite en 2002.

L’acteur travaille aussi sous la direction de Pupi Avati (Bordella, 1976), Sergio Citti (Si la plage m’était contée, 1977, au milieu d’un casting où se côtoient Jodie Foster, Catherine Deneuve, Michele Placido, Ugo Tognazzi…), Robert Altman (Un mariage, 1977) et Ted Kotcheff (La Grande cuisine, 1978). On le reverra beaucoup plus tard en cardinal Mazarin dans La Fille de D’Artagnan (1993) de Bertrand Tavernier et l’an dernier le réalisateur Matteo Garonne lui avait confié le rôle du montreur de marionnettes Mangefeu dans son Pinocchio (2019), sorti en France directement en vidéo à la demande pour cause de pandémie de Covid-19…  

Luigi Proietti en Mangefeu dans "Pinocchio" (2019)

Luigi Proietti en Mangefeu dans "Pinocchio" (2019)

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article