Wojciech Pszoniak (1942-2020)

Publié le par lefilmdujour

Il avait interprété Robespierre face à Gérard Depardieu en Danton dans le Danton (1982) d’Andrzej Wajda. L’acteur polonais Wojciech Pszoniak est décédé le 19 octobre 2020 à l’âge de 78 ans.

Également homme de théâtre, Wojciech Pszoniak a travaillé plusieurs fois avec le réalisateur polonais Andrzej Wajda depuis Les Noces (1973) jusqu’à Korczak (1989) où il incarne le docteur Janusz Korczak, le médecin et pédagogue juif qui, refusant d’abandonner les 200 enfants dont il avait la charge dans le ghetto de Varsovie, choisit d’être gazé avec eux par les nazis dans le camp de Treblinka. En passant par la fresque historique La Terre de la grande promesse (1975).

 

Wojciech Pszoniak dans Danton (1982)

 

Il a également collaboré avec Andrzej Zulawski (Le Diable, 1972), Volker Schlöndorff (Le Tambour, 1978 ; L’Héroïne de Gdansk, 2006), Jerzy Kawalerowicz (Austeria, 1983), Agnieszka Holland (Amère récolte, 1984 ; Le Complot, 1988).

 

Wojciech Pszoniak et Thomas Langmann dans Les Années sandwiches (1988)

 

Installé en France après avoir fui le régime de Jaruzelski en Pologne, Wojciech Pszoniak a tourné sous la direction de plusieurs metteurs en scène français comme Richard Dembo (La Diagonale du fou, 1983), Gérard Krawczyk (Je hais les acteurs, 1986), Frank Cassenti (Le Testament d’un poète juif assassiné, 1987), Pierre Boutron (Les Années sandwiches, 1988), Claude Zidi (Deux, 1988), Arnaud Sélignac (Gawin, 1990), Yves Robert (Le Bal des casse-pieds, 1991), Robert Enrico (Vent d’Est, 1991), Patrick Braoudé (Deuxième vie, 1999), Coline Serreau (Chaos, 2001), Graham Guit (Le Pacte du silence, 2002), Pierre Schoendoerffer (Là-haut, un roi au-dessus des nuages, 2002), Philippe de Broca (Vipère au poing, 2004)… Dans Rouge Venise (1988) du réalisateur belge Étienne Périer, Wojciech Pszoniak avait incarné Antonio Vivaldi. 

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article