Zizi Jeanmaire (1924-2020)

Publié le par lefilmdujour

Danseuse de ballet, chanteuse, meneuse de revue et comédienne, Zizi Jeanmaire, immortalisée par son Truc en plumes, est décédée le 17 juillet 2020 à l’âge de 96 ans.

Celle qui est encore Renée Jeanmaire est d’abord danseuse avec les Ballets de Monte-Carlo, puis les Ballets des Champs-Elysées, tout juste créés par le chorégraphe Roland Petit (qu’elle épousera en 1954), avant de devenir à la fin des années 1940 danseuse étoile des Ballets de Paris, également fondés par son futur mari.

Lors d'une tournée triomphale du ballet Carmen d'après Bizet, Zizi Jeanmaire est repérée à New York par le producteur Howard Hugues, alors patron des studios de la RKO. Elle rallie alors Hollywood pour tourner Hans Christian Andersen et la danseuse (1952) de Charles Vidor aux côtés de Danny Kaye. (Elle y est créditée sous le nom de Jeanmaire, la fameuse ballerine française, Roland Petit signant les chorégraphies.)

De retour à Paris, elle se brouille avec Roland Petit, part à Broadway pour se lancer dans la comédie musicale et repart à Hollywood pour retrouver… Roland Petit sur le tournage de Quadrille d'amour (1955) de Robert Lewis où elle partage l’affiche avec Bing Crosby et Donald O’Connor.

Revenue en France, Zizi Jeanmaire devient alors une figure emblématique du music-hall et ne reparaît que sporadiquement au cinéma, mais toujours en vedette, comme dans Folies-Bergère (1956) de Henri Decoin face à Eddie Constantine,  Charmants garçons (1957), également de Henri Decoin, avec Daniel Gélin, Henri Vidal et François Périer, et Guinguette (1958) de Jean Delannoy avec Jean-Claude Pascal. Elle apparaît aussi dans Les Collants noirs (1961) de Terence Young qui réunit un ensemble de morceaux chorégraphiés, arrangés à partir de créations originales de Roland Petit, aux côtés d’autres danseuses et actrices très connues comme Cyd Charisse et Moira Shearer.

En 2000, Zizi Jeanmaire avait passé en revue et en chansons sa carrière, interprétant aussi quelques titres créés par sa fille Valentine Petit, née en 1955.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article