Marion Hänsel (1949-2020)

Publié le par lefilmdujour

La réalisatrice belge Marion Hänsel, qui avait signé en 1987 avec Les Noces barbares une adaptation remarquée du roman de Yann Queffelec, prix Goncourt 1985, avec Marianne Basler et Thierry Frémont, est décédée le 8 juin 2020 à l’âge de 71 ans. Elle s’était fait connaître en 1982 avec, déjà, une adaptation, celle d’un roman de Dominique Rollin, Le Lit, où l’auteure se livrait à un récit bouleversant sur la perte de son mari, le sculpteur Bernard Milleret.

En 1985, Marion Hänsel avait filmé Dust, inspiré d‘une œuvre de l’écrivain sud-africain (et prix Nobel de littérature) John-M. Coetzee, avec au casting Jane Birkin et Trevor Howard. Un film qui lui avait permis de recevoir un Lion d’argent au festival de Venise, une première pour un film belge.

Parmi ses autres longs métrages, on citera Il Maestro (1989) avec Charles Aznavour et Malcolm McDowell, Sur la terre comme au ciel (1991) avec Carmen Maura, Li (1995) avec Stephen Rea, Nuages, lettres à mon fils (2001) où Marion Hänsel se sert des photos de nuages qu’elle a prises durant ses voyages pour illustrer le récit de lettres adressées à son fils (avec la voix de Catherine Deneuve dans la version française), Si le vent soulève les sables (2006), tourné dans les déserts de Djibouti, Noir Océan (2010), dont l’action se passe sur un bateau de la Marine nationale française dans le Pacifique, La Tendresse (2012) et En amont du fleuve (2016), tous deux avec Olivier Gourmet. 

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article