Irm Hermann (1942-2020)

Publié le par lefilmdujour

Irm Hermann et Rainer Werner Fassbinder

Comédienne allemande qui fut l’une des actrices fétiches du réalisateur Rainer Werner Fassbinder, Irm Hermann est décédée le 26 mai 2020 à l’âge de 77 ans. Elle avait débuté au cinéma dans un court-métrage de Fassbinder, Le Clochard, avant de travailler pendant une quinzaine d’années aux côtés du metteur en scène disparu en 1982 à 37 ans. Irm Herrman est aux génériques de L’Amour est plus froid que la mort (1969), Baal (1969), Les Dieux de la peste (1969), Le Bouc (1969), Pourquoi Monsieur R. est-il atteint de folie meurtrière ? (1969), Pionniers à Ingolstadt (1970).

Irm Hermann est l’épouse du Marchand des quatre saisons (1971) et la styliste et assistante souffre-douleur de la créatrice de mode Petra von Kant dans Les Larmes amères de Petra Von Kant (1972) (photo ci-contre).

Toujours pour Fassbinder, elle apparaît dans Gibier de passage (1972), Huit heures ne font pas un jour (1973), Tous les autres s’appellent Ali (1973), Effi Briest (1974), Le Droit du plus fort (1974), Maman Küsters s’en va au ciel (1975), Berlin Alexanderplatz (1979), Lili Marleen (1980).

Klaus Kinski et Irm Hermann dans Woyzeck (1979)

Mais Irm Hermann a aussi joué sous la direction d’Ulli Lommel (La Tendresse des loups, 1973), Daniel Schmid (L’Ombre des anges, 1976), Werner Herzog (Woyzeck, 1979), Hans-Werner Geissendörffer (La Montagne magique, 1981), Percy Adlon (Les Cinq derniers jours, 1982).

Après le décès de Fassbinder, l’actrice tournera beaucoup pour la télévision tout en refaisant quelques incursions au cinéma notamment pour le réalisateur Christof Schlingensiel (Massacre allemand à la tronçonneuse, 1990 ; Les 120 journées de Bottrop, 1997, comédie autour des survivants de l’ancien groupe de Fassbinder).

Irm Hermann avait reçu l'Ours d'argent à la Berlinale en 2000, avec le casting du film Paradiso : Sept jours avec sept femmes (1999) de Rudolf Thome. 

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article