Ian Holm (1931-2020)

Publié le par lefilmdujour

Connu ces dernières années pour avoir prêté ses traits à Bilbo Sacquet dans les sagas du Seigneur des anneaux (2011-2012) et du Hobbit (2014) de Peter Jackson, l’acteur britannique Ian Holm est décédé le 19 juin 2020 à l’âge de 88 ans.

Ian Holm avait commencé sa carrière sur les planches après des études à la Royal Academy of Dramatic Arts. Entré en 1954 à la Royal Shakespeare Company de Stratford, c’est en tant qu’acteur de théâtre confirmé  - il a joué dans Le Retour d’Harold Pinter, pièce couronnée par un Tony Award  en 1967 - qu’il fait ses premiers pas au cinéma en 1968 dans L’Homme de Kiev de John Frankenheimer et dans Ah ! Dieu que la guerre est jolie ! de Richard Attenborough (où il incarne le président de la République française Henri Poincaré).

Vont suivre plus d‘une cinquantaine de longs métrages tournés pour le grand écran. On le voit dans des films à costumes comme Nicolas et Alexandra (Schaffner, 1971), Marie Stuart, reine d’Écosse (Jarrott, 1971), La Rose et la flèche (Lester, 1976), L’Homme au masque de fer (Newell, 1976), Le Voleur de Bagdad (Donner, 1978). Mais c’est dans le rôle de l’androïde retors Ash (photo ci-dessous), embarqué avec l’équipage du Nostromo, dans Alien, le 8e passager (1978) de Ridley Scott qu’Ian Holm marque définitivement l’esprit des spectateurs.

L’acteur ne passera plus inaperçu. Il est l’entraîneur des futurs champions olympiques Harold Abrahams et Eric Liddell dans Les Chariots de feu (1980) de Hugh Hudson (rôle qui lui vaut un British Academy Film Award et une nomination à l’Oscar du meilleur second rôle), puis Napoléon Ier dans Bandits, bandits (1981) de Terry Gilliam, l’explorateur belge qui découvre Tarzan dans Greystoke, la légende de Tarzan (1983) de Hugh Hudson, le chef tatillon de Brazil (1984) de Terry Gilliam, le mari de Gena Rowlands dans Une autre femme (1988) de Woody Allen, Polonius dans Hamlet (1990) de Franco Zeffirelli.

Ian Holm tourne aussi sous la direction de David Cronenberg (Le Festin nu, 1991 ; eXistenZ, 1998), Steven Soderbergh (Kafka, 1991), Luc Besson (Le Cinquième élément, 1996, photo ci-contre), Sidney Lumet (Dans l’ombre de Manhattan, 1996), Atom Egoyan (De si beaux lendemains, 1997), Danny Boyle (Une vie moins ordinaire, 1997), Arnaud Desplechin (Esther Kahn, 2000), Martin Scorsese (Aviator, 2004) et Andrew Niccol (Lord of War, 2005).

L’acteur avait aussi incarné le baron Frankenstein dans Frankenstein (1994) de Kenneth Branagh, Jack l’éventreur dans From Hell (2001) des frères Hugues et l'océanographe Terry Rapson dans le film-catastrophe Le Jour d'après (2003) de Roland Emmerich.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article