Volker Spengler (1939-2020)

Publié le par lefilmdujour

Connu en France pour ses nombreux rôles dans les films du réalisateur Rainer Werner Fassbinder, de Maman Küsters s’en va au ciel (1975) à Querelle (1982) en passant par Roulette chinoise (1976), Le Rôti de Satan (1976), La Femme du chef de gare (1976), Despair (1977), Le Mariage de Maria Braun (1978), Berlin Alexanderplatz (1979), Lili Marleen (1980) et Le Secret de Veronika Voss (1981), l’acteur allemand Volker Spengler est décédé le 8 février 2020 à l’âge de 80 ans.

Son rôle le plus marquant chez Fassbinder est celui du transsexuel Erwin/Elvira dans L’Année des treize lunes (1978) (photo ci-dessus). « Si le héros, auquel Volker Spengler donne une dimension tragique extrême qui transcende le naturalisme sordide comme l’artifice scabreux, est tout larmoiement et apitoiement, le film montre les cinq derniers jours de sa vie sans complaisance ni distanciation faussement sociologique, écrit Joël Magny dans le Dictionnaire des films Larousse. C’est l’une des œuvres les plus personnelles de Fassbinder, proche de son maitre Douglas Sirk, où la souffrance et le désespoir sont à la dimension de la capacité d’aimer d’écorchés vifs voués à une solitude radicale, dans un monde où "personne ne peut rien pour personne" ».

Volker Spengler est aussi le leader du groupe de terroristes de la Fraction Armée Rouge de la fin des années 1970 dans La Troisième génération (1979). On a aussi vu l’acteur dans Adolf et Marlene (1976) d’Ulli Lommel, Massacre allemand à la tronçonneuse (1990) de Christoph Schlingensief  et Le Roi des aulnes (1996) de Volker Schlöndorff où il incarne Hermann Göring.

Volker Spengler, Dirk Bogarde et Andrea Ferréol dans "Despair" de Rainer Werner Fassbinder

Volker Spengler, Dirk Bogarde et Andrea Ferréol dans "Despair" de Rainer Werner Fassbinder

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article