Didier Bezace (1946-2020)

Publié le par lefilmdujour

Acteur et metteur en scène, cofondateur du Théâtre de l’Aquarium à La Cartoucherie de Vincennes, puis directeur du Théâtre de la Commune d’Aubervilliers, Didier Bezace, qui fut aussi un second rôle solide au cinéma, est décédé le 11 mars 2020 à l’âge de 74 ans.

Vu dans une trentaine de longs métrages tournés pour le grand écran, il se fait connaître des spectateurs pour le rôle de l’homme marié, mentor et amoureux de la jeune fille interprétée par Charlotte Gainsbourg, dans La petite voleuse (1988) de Claude Miller.

Philippe Torreton et Didier Bezace dans L.627 (1992)

Dans L.627 (1992) de Bertrand Tavernier, où il tient le rôle principal, il excelle en enquêteur de police judiciaire qui intègre un groupe qui lutte contre le trafic de stupéfiants. Le réalisateur refera appel à Didier Bezace dans Ça commence aujourd’hui (1998) et Quai d’Orsay (2012). Début 1994, Didier Bezace est nommé au César du meilleur acteur dans un second rôle pour Profil bas (1993) de Claude Zidi pour son interprétation d’un commissaire pourri, supérieur du jeune flic joué par Patrick Bruel.

Miou-Miou et Didier Bezace dans Mariages ! (2003)

Didier Bezace a également tourné sous la direction de Pascale Ferran (Petits arrangements avec les morts, 1994), André Téchiné (Les Voleurs, 1996), Bigas Luna (La Femme de chambre du Titanic, 1997), Pascal Thomas (La Dilettante, 1998), Jeanne Labrune (C’est le bouquet ! 2001, Cause toujours ! 2003, Sans queue ni tête, 2009), Valérie Guignabodet (Mariages ! 2003), Rémi Bezançon (Ma vie en l’air, 2004), Pierre Schoeller (L’Exercice de l’Etat, 2010) et Elie Chouraqui (L’Origine de la violence, 2015).

Didier Bezace a par ailleurs beaucoup travaillé pour la télévision en participant à plus d’une cinquantaine de téléfilms et séries TV.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article