Robert Walker Jr. (1940-2019)

Publié le par lefilmdujour

Fils des comédiens Robert Walker et Jennifer Jones, l’acteur américain Robert Walker Jr., qui se produisit (beaucoup) à la télévision et (un peu) au cinéma tout au long des années 1960, 1970 et 1980, est décédé le 5 décembre 2019 à l’âge de 79 ans.

Doté d’une forte ressemblance avec son père disparu en 1951 (et vu notamment face à Farley Granger dans L’Inconnu du Nord-Express d’Alfred Hitchcock), Robert Walker Jr. débute sur grand écran dans Un homme doit mourir (1962) aux côtés de Kirk Douglas et enchaîne avec La Cérémonie (1963) où il joue le frère de l’acteur (et réalisateur du film) Laurence Harvey, un rôle qui lui vaut le Golden Globe de la révélation masculine de l’année.

En 1964, il reprend dans la comédie militaire Les « Gags » de la marine de Joshua Logan le rôle qu’avait tenu Jack Lemmon dix ans plus tôt dans Permission jusqu’à l’aube de John Ford et Mervyn LeRoy mais la comparaison est loin d’être à son avantage. Le film est également très décrié et la carrière cinématographique de Robert Walker Jr., démarrée sur les chapeaux de roue, commence déjà à décliner doucement. Après Les Détraqués (Siverstein, 1966), où Anthony Quinn fait face à une « jeunesse déchaînée » (dixit l’affiche française), on retrouve le jeune homme dans La Caravane de feu (1967), western de Burt Kennedy avec John Wayne et Kirk Douglas, dans le drame racial Les Sept sauvages (Rush, 1968), dans le polar de série B Trois fauves déchaînés (Kessler, 1968), puis en jeune voyou pris sous son aile par Robert Mitchum dans La Vengeance du shérif (1969), autre western de Burt Kennedy (photo ci-dessous).

Avec son épouse d’alors (Ellie Wood Walker), Robert Walker Jr. apparaît aussi en membre de la communauté hippie dans Easy Rider (1969) de Dennis Hopper. Il tourne par ailleurs sous la direction de Georges Lautner dans La Route de Salina (1969) aux côtés de Mimsy Farmer, Rita Hayworth et Marc Porel, et devant la caméra de Roger Vadim dans Don Juan 73 (1972) avec Brigitte Bardot, Jane Birkin, Robert Hossein, Mathieu Carrière et Maurice Ronet.

Mimsy Farmer et Robert Walker Jr. dans La Route de Salina (1969)

Très prolifique à la télévision tout au long des années 1960 avec des rôles unitaires dans des séries comme La Grande vallée, Star Trek, Au cœur du temps, Les Envahisseurs, Bonanza, Sur la piste du crime…, Robert Walker Jr. continuera sur sa lancée dans les années 1970 (Cannon, Les Rues de San Francisco, Sergent Anderson, L’Homme qui valait trois milliards, Drôles de dames…) tout en apparaissant dans quelques films mineurs sur grand écran. Dans la décennie suivante on verra encore l’acteur dans quelques séries comme Dallas, L’Homme qui tombe à pic, Arabesque, La Loi de Los Angeles, Santa Barbara… Marié trois fois, Robert Walker Jr. est le père de huit enfants.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article