Guy Laporte (1948-2019)

Publié le par lefilmdujour

Ancien G.O. du Club Med devenu l'ami des membres de la troupe du Splendid, chef du village à chemise à fleurs et moustache founie dans Les Bronzés (Leconte, 1978), patron du magasin de ski où travaille Popeye (Thierry Lhermitte) et amant de sa femme dans Les Bronzés font du ski (Leconte, 1979), le comédien Guy Laporte est décédé le 11 décembre 2019 à l’âge de 71 ans. Par la suite, il retrouvera Michel Blanc dans Viens chez moi j’habite chez une copine (1980),  Ma femme s’appelle reviens (1981) et Circulez y’a rien à voir (1982), trois films encore signés Patrice Leconte, puis dans Marche à l’ombre (1984) et Grosse fatigue (1993) mis en scène par l’acteur. Guy Laporte recroisera aussi Gérard Jugnot dans Pinot simple flic (Jugnot, 1984), Le Beauf (Amoureux, 1986) et Une époque formidable (Jugnot 1991), ainsi que Thierry Lhermitte et Josiane Balasko dans Nuit d’ivresse (Nauer, 1986).

Vu aussi dans Subway (1984) de Luc Besson, Guy Laporte a collaboré plusieurs fois au théâtre avec Marc Jolivet. Il était d’ailleurs aux génériques de Alors heureux ? (1979) coréalisé par les frères Pierre et Marc Jolivet et Claude Barrois, et de Simple Mortel (1991) de Pierre Jolivet.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Florine 23/12/2019 04:21

Coucou,
Moi c’est Florine. Je suis tombée sur ton blog en cherchant des infos sur Guy Laporte. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ton article sur cet acteur. À bientôt.