Vojtěch Jasný (1925-2019)

Publié le par lefilmdujour

Décrit comme le « père spirituel » de la Nouvelle vague tchécoslovaque par son compatriote Milos Forman, le réalisateur et scénariste Vojtěch Jasný est décédé le 16 novembre 2019 à l’âge de 93 ans.

Figure de proue du cinéma de la Moravie, il est présenté par le critique et historien du cinéma Georges Sadoul comme le meilleur cinéaste tchèque des années 1950. « Il a le sens de la poésie – Le Désir (1958) –, de la beauté des formes, mais aussi de la polémique sociale et de l’audace dans l’approche de la réalité contemporaine », peut-on lire dans son Dictionnaire des cinéastes.

Avec le conte satirique Un jour un chat (1963), Vojtěch Jasný décroche le Prix du jury au festival de Cannes. Rejetant les conventions esthétiques imposées par le stalinisme, il est contraint à l'exil à la suite du Printemps de Prague. On lui doit aussi Le Pèlerinage à la Vierge (1961), Les Pipes (1966), Chronique morave (1969), chronique rurale sous la férule communiste à l’heure de la collectivisation qui fut interdite après la répression du Printemps de Prague et qui obtint le Prix de la mise en scène à Cannes, et Le Clown (1975), adaptation d’un roman du prix Nobel Heinrich Böll (La Grimace) avec Helmut Griem et Hanna Schygulla.  

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article