Florence Giorgetti (1944-2019)

Publié le par lefilmdujour

La comédienne Florence Giorgetti, qui a brillé sur les planches et que l’on a pu voir aussi dans une trentaine de longs métrages au cinéma, est décédée le 31 octobre 2019 à l’âge de 75 ans. Avec son compagnon, le metteur en scène Robert Cantarella, elle avait notamment exploré le théâtre classique et contemporain. Sur grand écran, le panache flamboyant de l’actrice a été malheureusement assez peu sollicité entre Boulevard du rhum (Enrico, 1970) et Un couteau dans le cœur (Gonzalez, 2017) où elle apparaît en ouvreuse de darkroom.

On la remarque parmi les jeunes femmes invitées à La Grande bouffe (1973) de Marco Ferreri, parmi la longue liste des dames en quête d’accouplement sexuel dans Calmos (1975) de Bertrand Blier. Le rôle le plus important qui lui est confié est celui de l’amie-confidente et patronne du salon de coiffure où travaille Isabelle Huppert (photo ci-dessus) dans La Dentellière (1976) de Claude Goretta, une prestation saluée par une nomination au César de la meilleure actrice dans un second rôle.

En 1977 Florence Giorgetti est la voix française de l’actrice espagnole Angela Molina dans Cet obscur objet du désir de Luis Buñuel. Elle travaille aussi avec André Cayatte (L’Amour en question, 1978) et tient le premier rôle féminin d’Un escargot dans la tête (1980), film fantastique de Jean-Etienne Siry où elle est une romancière hantée par un cauchemar récurrent…

On verra également Florence Giorgetti chez Joël Séria (San Antonio ne pense qu’à ça, 1981),  Eddy Matalon (Prends ton passe-montagne, on va à la plage, 1982), Georges Lautner (Une femme peut en cacher une autre, 1983), Jean-Charles Tacchella (Escalier C, 1984), Paul Vecchiali (Once More (Encore), 1987), Manuel Poirier (La Petite amie d’Antonio, 1992), Danièle Dubroux (L’Examen de minuit, 1998), Florent-Emilio Siri (Une minute de silence, 1998) et Nadir Moknèche (Viva Laldjérie, 2003).

Florence Giorgetti avait été mariée dans les années 1970 au comédien Pierre Arditi. Elle est la mère de l’artiste-peintre Frédéric Arditi, né en 1969.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article