Diahann Carroll (1935-2019)

Publié le par lefilmdujour

Nommée à l’Oscar de la meilleure actrice pour son rôle d’une femme de ménage noire, mère de six enfants, dans Claudine (1973) de John Berry et considérée comme une pionnière en tant qu’actrice afro-américaine à la télévision US, l’Américaine Diahann Carroll est décédée le 4 octobre 2019 à l’âge de 85 ans.

Si c’est Otto Preminger qui la fait débuter sur grand écran dans Carmen Jones (1953) et Porgy and Bess (1959) aux côtés de Dorothy Dandridge, c’est sur les planches de Broadway et à la télévision que la carrière de Diahann Carroll décolle. Pour le petit écran, elle devient le personnage principal de Julia (1968-1971), la première série télévisée américaine montrant une femme noire dans le rôle d'une infirmière veuve qui élève seule son jeune fils. Son rôle lui vaut le Golden Globe de la meilleure actrice dans une série TV.

Joan Collins et Diahann Carroll, ennemies jurées dans Dynastie

En 1984, Diahann Carroll rejoint le feuilleton Dynastie où elle incarne jusqu’en 1987 la diva de la jetset Dominique Deveraux, demi-sœur de Blake Carrington (joué par John Forsythe). On la voit ensuite dans des rôles récurrents sur les séries TV Campus Show (créée par Bill Cosby), Lonesome Dove, Grey’s Anatomy (où elle est la mère exigeante du médecin joué par Isaiah Washington) et FBI : Duo très spécial.

Diahann Carroll dans Grey's Anatomy

Au cinéma, Diahann Carroll a joué (et parfois chanté) dans une dizaine de longs métrages dont Carmen Jones, Porgy and Bess, Claudine (déjà cités), mais aussi Aimez-vous Brahms ? (Litvak, 1961), Paris Blues (Ritt, 1961), Que vienne la nuit (Preminger, 1966), Le Crime, c’est notre business (Flemyng, 1968), Mo’Better Blues (Spike Lee, 1990) et Le Secret du bayou (Lemmons, 1997).

Mariée quatre fois, Diahann Carroll avait été brièvement fiancée à l’acteur Sidney Poitier au début des années 1960 et au célèbre journaliste et présentateur TV David Frost au début des années 1970. Elle avait été l’épouse en quatrième noce, de 1987 à 1996, du chanteur Vic Damone (qui lui-même avait été marié à l’actrice Pier Angeli dans les années 1950).

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article