Sándor Sára (1933-2019)

Publié le par lefilmdujour

Directeur de la photographie sur quelques-uns des films importants du cinéma hongrois des années 1960 et 1970, notamment pour István Gaál (Remous, 1964),  Ferenc Kosá (Dix mille soleils, 1965, Prix de la mise en scène au festival de Cannes) ou István Szábo (Père, 1966), le réalisateur Sándor Sára, à qui l’on doit un brillant film historique, 80 hussards (1978), sur la révolution de 1848, est décédé le 22 septembre 2019 à l’âge de 85 ans.

La Pierre lancée (1968), le premier long métrage de fiction de Sándor Sára, auteur par ailleurs d’une douzaine de courts et longs métrages documentaires, était largement autobiographique.

Témoignage des difficultés et des drames de la collectivisation des terres en Hongrie, La Pierre lancée conte, au début des années 1950, l’itinéraire d’un fils de cheminot, admis à l’Ecole supérieure des arts dramatiques et du cinéma. Une perspective qui lui est refusée au motif que son père, entré en disgrâce auprès des autorités publiques, est arrêté.  Le jeune homme est alors formé comme géomètre puis envoyé dans le centre de la plaine hongroise pour participer, sur le terrain, à la mise en chantier de la réforme agraire.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article