Ugo Gregoretti (1930-2019)

Publié le par lefilmdujour

Dernier G dans le titre du long métrage Ro.Go.Pa.G,  satire sociale tournée en 1963 par Roberto ROssellini, Jean-Luc GOdard, Pier Paolo PAsolini, et donc Ugo Gregoretti, qui dénonce le développement du consumérisme à l'italienne, le réalisateur italien est décédé le 5 juillet 2019 à l‘âge de 88 ans.

Journaliste, auteur et intellectuel, Ugo Gregoretti avait travaillé à la télévision avant de se faire remarquer par le documentaire social Les Nouveaux Anges (a.k.a. L’Italie insolite) (1962) sur la jeunesse italienne. Après le sketch Le Poulet de grain de Ro.Go.Pa.G, suivront notamment Omicron (1963), un film de science-fiction avec Renato Salvatori qui dénonce la civilisation de masse, un sketch des Plus belles escroqueries du monde (1963), les autres épisodes étant signés Hiromichi Horikawa, Roman Polanski, Claude Chabrol et Jean-Luc Godard, et la comédie Ah ! Les belles familles !  (1964) avec Toto, Sandra Milo et Annie Girardot, un film qui met en cause les coutumes sociales. 

Par la suite, Ugo Gregoretti se tournera vers la télévision et reviendra au documentaire, ses premières amours, avec, notamment, deux œuvres emblématiques de l'Autunno Caldo, terme utilisé pour désigner une série de grèves importantes dans des usines et des centres industriels du nord de l'Italie : Grève et occupation d’Apollon (1969) où il propose aux ouvriers de l'imprimerie Apollon de réaliser collectivement un film sur l'occupation de l'usine, et Il contratto (1970), film commandé par les syndicats métallurgistes transalpins sur les grèves de 1969.  

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article