Alessandra Panaro (1939-2019)

Publié le par lefilmdujour

L’actrice italienne Alessandra Panaro, qui est décédée le 1er mai 2019 à l’âge de 79 ans, s’était fait connaître dans les années 1950 dans la comédie Pauvres mais beaux (1956) de Dino Risi et avait joué dans Rocco et ses frères (1960) de Luchino Visconti avant de devenir l’héroïne de quelques péplums, films d’aventures et films historiques dans les années 1960.

Alessandra Panaro avait fait ses débuts au cinéma en 1954 et travaillé dès 1955 pour Mauro Bolognini dans Les Amoureux avec le couple Antonella Lualdi – Franco Interlenghi en vedette. Fleuron de la comédie italienne et très gros succès du cinéma transalpin, Pauvres mais beaux met en scène les aventures amoureuses de deux dragueurs qui ne voient pas que leurs sœurs respectives (dont l’une est incarnée par Alessandra Panaro) sont silencieusement éprises d’eux. Le film connaîtra deux suites, Belles mais pauvres (1957) et Pauvres millionnaires (1959) avec le même quatuor (complété par Renato Salvatori, Maurizio Arena et Lorella De Luca).

Lorella De Luca et Alessandra Panaro 

Entretemps, la jeune comédienne est devenue elle-même tête d’affiche dans des films comme Lazarella, petite canaille (Bragaglia, 1957) ou Aventures à Capri (Lipartiti, 1958). En 1960, Alessandra Panaro joue la fiancée de Ciro, l’un des jeunes frères de Rocco/Alain Delon, dans Rocco et ses frères de Visconti.

La décennie suivante, on retrouve l’actrice surtout dans des films de genre. Elle est notamment la belle Hélène dans Ulysse contre Hercule (Caiano, 1961), fréquente Sean Flynn, le fils d’Errol Flynn, dans Le Fils du capitaine Blood (Demicheli, 1961) et dans Le temple de l’éléphant blanc (Lenzi, 1963), donne la réplique à Lex Barker et Guy Madison dans Le Bourreau de Venise (Capuano, 1963) et à Gordon Scott dans Hercule contre Moloch (Ferroni, 1963). Après Les Mercenaires du Rio Grande (1964) et Le Prince noir (1964), deux films tournés par le vétéran Robert Siodmak, Alessandra Panaro mettra un terme quasi définitif à sa carrière cinématographique pour se consacrer à sa vie privée et familiale.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article