La BO du soir n°318 : Japón

Publié le par lefilmdujour

Pour illustrer la séquence finale, tragique, de Japón (2002), son premier long métrage, le réalisateur mexicain Carlos Reygadas a fait appel à "Cantus in memoriam Benjamin Britten", œuvre composée par l'Estonien Arvö Part en 1977 qui exprime un regret et une souffrance.

Tragique, la réalité l'est aussi : en 2004 l'acteur principal, Alejandro Ferretis, qui incarne dans le film un artiste qui se rend dans le désert d'Hidalgo, au nord de Mexico, afin de se donner la mort mais qui y retrouve le goût de la vie, a été assassiné avec son compagnon, atrocement massacrés...

Publié dans La BO du soir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article