François Perrot (1924-2019)

Publié le par lefilmdujour

Célèbre acteur dit « de second rôle » du cinéma français avec plus d’une soixantaine de rôles sur grand écran (et une nomination au César du meilleur acteur dans un second rôle, justement, pour son interprétation du capitaine Perrin aux côtés de Philippe Noiret dans La Vie et rien d’autre, 1989, de Bertrand Tavernier), François Perrot est décédé le 20 janvier 2019 à l’âge de 94 ans.

François Perrot, qui avait débuté dans la troupe de Louis Jouvet avant de continuer sa carrière au théâtre au TNP dirigé par Jean Vilar, avait fait sa première apparition au cinéma dans Les Femmes s’en balancent (Borderie, 1953), un Lemmy Caution avec Eddie Constantine. Durant une carrière de plus d'un demi-siècle, où son apparence « bourgeoise » le prédestine aux rôles de PDG, de banquiers ou de notables, il aura travaillé sous la direction de réalisateurs aussi prestigieux que Claude Chabrol (Les Innocents aux mains sales, 1974, où il compose un duo de flics hors normes avec

François Maistre ; Alice ou la dernière fugue, 1976), Henri Verneuil (Le Corps de mon ennemi, 1976, photo ci-contre avec Jean-Paul Belmondo) , Christian de Chalonge (L’Argent des autres, 1978 ; Les Quarantièmes rugissants, 1981), Costa-Gavras (Clair de femme, 1979), Jacques Deray (Trois hommes à abattre, 1980), Bertrand Tavernier (Coup de torchon, 1981 ; La Vie et rien d’autre ; Quai d’Orsay, 2012),  André Téchiné (Hôtel des Amériques, 1981), Bertrand Blier (La Femme de mon pote, 1983 ; Merci la vie, 1990), Claude Lelouch (La Belle histoire, 1991 ; Une pour toutes, 1999).

François Perrot aura mis aussi son talent au service de célèbres comédies comme Inspecteur la bavure (Zidi, 1980), Pour cent briques t’as plus rien (Molinaro, 1982), Banzaï (Zidi, 1982) ou encore Les Morfalous (Verneuil, 1984) où il incarne le mari de Marie Laforêt qui meurt en faisant pour la première fois "des étincelles avec sa bite" (dixit sa toute jeune veuve et les dialogues signés Audiard).

Très actif au théâtre (où il a notamment partagé la scène dans les années 1980 avec la regrettée Maria Pacôme dans Les Seins de Lola), le comédien avait aussi joué de très nombreuses fois pour la télévision où on l’a vu dans les sagas Châteauvallon, Le Château des oliviers, La Prophétie d'Avignon...  

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article