L’œil de Crazy Bug : The Predator

Publié le par lefilmdujour

Un film de Shane Black (2017), sorti en salles le 17 octobre 2018

Trente ans après le Predator de John McTiernan, le chasseur extraterrestre aux dreadlocks à la Woopie Goldberg ne fait plus peur. Mais cela ne l'empêche pas d'être au cœur d'un film d'action correct, ni plus ni moins.

Après les premières minutes d'ouverture du film qui livrent un hommage réussi à son aîné, The Predator version 2018 se glisse sur des rails assez convenus avec un aréopage de gros bras et de durs à cuire en butte aux agissements de deux "prédateurs". Le casting est à cet égard bien choisi et réunit des acteurs qui, pas forcément très connus mais dotés d'un fort taux de testostérone, crèvent l'écran (le blond badass Boyd Holbrook, le black Trevante Rhodes - vu récemment dans Moonlight, Thomas Jane - étonnant en ancien militaire atteint du syndrome Gilles de la Tourette...).

Ça défouraille à tout-va et le film est truffé de traits d'humour assez drôles (la salle a ri de bon cœur). Mais The Predator souffre par moments d'ellipses inexplicables, signe que le long métrage a connu une post-production difficile. En l'état, une série B qui suffit pour passer un bon moment.

Crazy Bug

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article