L’œil de Crazy Bug : The Little Stranger

Publié le par lefilmdujour

Un film de Lenny Abrahamson (2017), sorti en salles le 26 septembre 2018

The Little Stranger est un film étrange à plus d'un titre. Juste après la guerre, un médecin d'extraction humble, récemment revenu dans le village de son enfance, est appelé au chevet d'une servante dans un manoir mal entretenu où vit une famille de la gentry désormais désargentée. L'homme se souvient alors d'une journée, trente ans plus tôt, où il avait pu subrepticement se glisser dans la demeure alors fastueuse, moment qui l'avait profondément marqué... pour ne pas dire envoûté. 

Alors que les habitants du manoir (la mère, sa fille et son fils, défiguré et atrocement blessé au cours de la Seconde Guerre mondiale) semblent sous l'emprise d'une enfant décédée (la première fille de la maîtresse de maison), le médecin réussit petit à petit à imposer sa présence auprès de cette famille déboussolée et dans les lieux mêmes qui l'avaient tant impressionné. Les choses se mettent alors à tourner au vinaigre... 

Le réalisateur, l'Irlandais Lenny Abrahamson qui avait signé Room il y a deux ans, une autre oeuvre claustrophobique, réussit à créer une atmosphère à la fois étrange et anxiogène tout en évitant tous les poncifs du film d'épouvante. Car The Little Stranger est aussi un portrait de la confrontation entre classes, bien plus vive de l'autre côté du Channel qu'en France, et avivée encore par les mutations du XXe siècle. Quant au côté "surnaturel" des événements, chacun pourra lui donner l'explication qu'il voudra. 

Pour ne rien gâcher, le casting est hors pair, dominé par la toujours irréprochable Charlotte Rampling (la mère), l'excellent Domhnall Gleeson (le médecin) et l'étrange Ruth Wilson (la fille).

Crazy Bug

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article