L’œil de Crazy Bug : No dormiras

Publié le par lefilmdujour

Un film de Gustavo Hernandez (2017), sorti en salles le 16 mai 2018

Du ressort du thriller psychologique plus que du film d'épouvante stricto sensu, No Dormiras se distingue par un argument alléchant lié au théâtre expérimental. L'essentiel de l'action se passe dans un ancien asile psychiatrique où une metteure en scène démiurge pousse ses acteurs et ses actrices à rester plus de cinq jours sans dormir afin de les placer dans un état extrême de jeu. L'objectif étant de reconstituer au plus près de la réalité un drame qui s'est produit des années plus tôt dans les mêmes lieux.

Hallucinations, visions, apparitions rythment alors un film très bavard qui se met lui-même à divaguer, à partir dans de multiples directions comme un canard sans tête. "La peur vous tiendra éveillés", indique l'affiche et c'est exactement le contraire qui se passe... De l'esbroufe qui s'avère rapidement fatigante et soporifique pour le spectateur qui ne retrouve de l'énergie qu'à l'apparition du mot fin. Dommage, le sujet méritait mieux.

Crazy Bug

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article