Anna Maria Ferrero (1935-2018)

Publié le par lefilmdujour

Épouse de l’acteur français Jean Sorel depuis 1962, la comédienne italienne Anna Maria Ferrero qui a tourné une cinquantaine de longs métrages pour le grand écran dans les années 1950 est décédée le 21 mai 2018 à l’âge de 84 ans.

Repérée à l’âge de 14 ans par l’acteur Claudio Gora qui s’apprête à passer à la réalisation, Anna Maria Ferrero tourne son premier film en 1949 dans Le Ciel est rouge aux côtés de l’actrice qui n’est autre que l’épouse du metteur en scène en herbe, Marina Berti. Elle enchaîne dans le rôle d’une jeune orpheline avec Le Christ interdit (1950), réalisé par l’écrivain Curzio Malaparte d’après son best-seller, et dans celui d’une toute jeune femme frôlant la prostitution dans Demain est un autre jour (1951) de Léonide Moguy aux côtés d’une autre débutante prometteuse, Anna Maria Pierangeli.

Les films s’enchaînent alors auprès d’acteurs confirmés comme Michel Simon et Michel Auclair (Les Deux vérités, Leonviola, 1951),  Gina Lollobrigida (Les Infidèles, Steno & Monicelli, 1952), Marcello Mastroianni (La Chronique des pauvres amants, Lizzani, 1953)… En 1953, Anna Maria Ferrero rencontre Vittorio Gassman avec qui elle entame une longue relation amoureuse qui durera plusieurs années (photo ci-dessus). Gassman et Ferrero partagent alors l’affiche de plusieurs films comme Guerre et paix (Vidor, 1955), Le Chevalier de la violence (Grieco, 1956), L’homme aux cent visages (Risi, 1959) et Les Surprises de l’amour (Comencini, 1959). Vittorio Gassman engage également l’actrice pour Kean (1956), son premier film comme réalisateur.

Tout en continuant en parallèle une carrière sur les planches, Anna Maria Ferrero enchaîne encore et toujours les films et on la voit notamment dans des aventures historiques, des drames policiers, des aventures médiévales, des films de cape et d’épée (Le Capitaine Fracasse, Gaspard-Huit, 1960, avec Jean Marais en vedette), des films de guerre (Le Bossu de Rome, Lizzani, 1960, avec Gérard Blain et Bernard Blier), des drames sociaux (Les Dauphins, Maselli, 1960, avec Gérard Blain et Claudia Cardinale). Elle est aussi aux castings des Garçons (1959) de Mauro Bolognini et d’Austerlitz (1959) d’Abel Gance. Sur Traqués par la Gestapo (Lizzani, 1960), Anna Maria Ferrero partage l’affiche avec un dénommé Jean Sorel qu’elle épouse en 1962.

Anna Maria Ferrro avait mis un terme définitif à sa carrière d’actrice en 1964.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article