Alexandre Askoldov (1932-2018)

Publié le par lefilmdujour

Réalisateur d’un seul long métrage, La Commissaire (1967), interdit pendant 20 ans par les autorités soviétiques, le Russe Alexandre Askoldov est décédé en Suède le 21 mai 2018 à l’âge de 85 ans.

La Commissaire, film de fin d’études d’Alexandre Askoldov, a été considéré comme pro-sioniste au moment où l’URSS était mal disposé envers Israël juste après la guerre des Six Jours.

L’action du film se passe en 1922 alors que l’Armée rouge entre dans une petite ville d’Ukraine. A sa tête, une femme qui est commissaire du peuple et… enceinte. Obligée de quitter ses fonctions, elle est accueillie chez des artisans juifs où elle accouche. Lorsque l’Armée blanche mène une contre-offensive, elle abandonne son enfant pour rejoindre son corps.

Exclu du Parti communiste en 1969, Alexandre Askoldov ne fut plus autorisé à travailler comme réalisateur. Présenté pour la première fois hors URSS en 1984 au Festival international du film de Jérusalem, La Commissaire obtint en 1988 le Prix spécial du jury au festival de Berlin. Cette année-là, lors d’un entretien avec Alain Riou du Nouvel Observateur, le réalisateur avait affirmé que ses intentions, en adaptant un récit de l’écrivain Vassili Grossman, également en butte au pouvoir soviétique, étaient de « raconter les mauvais traitements, le véritable génocide que la révolution naissante avait infligés aux Juifs d’Ukraine plus de quinze ans avant Hitler ».

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article