L'œil de Crazy Bug : Le 15H17 pour Paris

Publié le par lefilmdujour

Un film de Clint Eastwood (2017), sorti en salles le 7 février 2018

Voilà le 3e film de suite où Clint Eastwood réalisateur se focalise sur des personnages (presque) comme vous et moi ayant réellement existé (et qui pour certains vivent encore) et qui se sont distingués dans des conditions extraordinaires. Le 15h17 pour Paris se situe toutefois un peu en-dessous d'American Sniper (sur le tireur d’élite de l’armée américaine Chris Kyle) et de Sully (sur le commandant de bord qui a réussi à poser un Airbus en détresse sur l’Hudson à New York).

Il faut dire que les trois jeunes Américains qui ont réussi à éviter le pire en maîtrisant un terroriste islamiste dans le Thalys en août 2015 ont mené une vie somme toute banale avant leur acte de bravoure. En remontant à leur enfance et en racontant les quelques jours qui ont précédé l’événement, Clint Eastwood décrit de purs produits de l’American Way of Life (ni mieux ni pires que d'autres) que rien a priori ne semblait prédestiner à un acte d’héroïsme. Mais le réalisateur réussit le tour de force de ne pas faire sombrer son film dans l’ennui le plus total en enchaînant les scènes de la vie courante avant d’arriver au fameux instant T où la situation fait le héros.

Une œuvre finalement pas inintéressante et rendue très étrange par le fait que les trois jeunes Américains, décorés de la Légion d’honneur par François Hollande, jouent ici leur propre rôle (en s’en sortant plutôt bien pour deux d’entre eux).

Crazy Bug

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article