Ciné actu par Jean Aymar de Thou : Les heures sombres

Publié le par lefilmdujour

Un film de Joe Wright (2017), sorti en salles le 3 janvier 2018

Premier film vu en ce début d’année 2018, et très bonne surprise. Le réalisateur Joe Wright se concentre sur quelques journées de la Seconde Guerre mondiale lorsque, en mai 1940, la Wehrmacht fonçait à vitesse grand V à travers les Pays-Bas, la Belgique et le nord de la France et que la Grande-Bretagne s’interrogeait sur son avenir. Le pays de Sa Gracieuse Majesté (George VI à ce moment-là) devait-il signer un accord de paix avec l’Allemagne ou s’engager à corps perdu dans une guerre dont l’issue était alors plus qu’incertaine ? 

Il a fallu alors un homme providentiel pour forcer le destin et Les heures sombres montre bien comment Churchill, à ce moment crucial de l’histoire de l’Europe et à contre-courant d’une partie des dirigeants britanniques, a choisi l’affrontement direct… en tablant sur une entrée, encore improbable en 1940, des Etats-Unis dans le conflit. 

Le film n’est pas une hagiographie et dévoile les tourments intérieurs de l’homme (Churchill était un grand dépressif), ses doutes, la défiance du roi et des parlementaires britanniques (l’homme traînait quand même quelques casseroles) et le soutien infaillible de sa femme (jouée ici excellemment par Kristin Scott-Thomas dans un rôle quand même ingrat).

Par une mise en scène trépidante, le réalisateur arrive à gommer tous les écueils d’un film très bavard, là où, par exemple, Spielberg transformait son Lincoln en véritable pensum d’un ennui incommensurable. Il est soutenu en cela par un Gary Oldman de première catégorie, méconnaissable derrière la silhouette corpulente d’un Churchill dont on ne peut pas dénier le panache. On serait bien en mal de trouver aujourd’hui des hommes d’Etat de cette trempe, les politiques de notre époque étant plutôt enclins à toutes les compromissions alors que se lèvent des dangers mortels pour l’avenir de l’Europe.

Jean Aymar de Thou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article