Véronique Nordey (1939-2017)

Publié le par lefilmdujour

Comédienne de théâtre et actrice de cinéma, épouse de Jean-Pierre Mocky dans les années 1960, Véronique Nordey est décédée le 29 novembre 2017 à l’âge de 78 ans.

Véronique Nordey avait débuté sur les planches en 1955 et joué dans son premier film en 1956 (Les sorcières de Salem de Raymond Rouleau). Elle rencontre Jean-Pierre Mocky sur le tournage de La tête contre les murs (1958) de Georges Franju. Dans les années qui suivent, Véronique Nordey ne travaille que pour celui qui allait devenir son mari : Les dragueurs (1959), Un couple (1960), Snobs ! (1961), Un drôle de paroissien (1964), La grande frousse (1964).

Jean-Pierre Mocky et Véronique Nordey dans les années 1960

Elle donne naissance en 1966 à un garçon, le futur metteur en scène de théâtre Stanislas Nordey, se consacre alors à son éducation et se sépare de Jean-Pierre Mocky en 1971. Véronique Nordey évolue vers la chanson, enseigne l’art dramatique et collabore en 1988 à la création de la compagnie de théâtre de son fils.  Elle remonte sur les planches à partir du début des années 2000 souvent sous la direction de Stanislas Nordey, nommé en 2014 directeur du Théâtre national de Strasbourg. On la revoit alors aussi au cinéma, notamment dans Innocence (2003) de Lucile Hadzihalilovic, Entre ses mains (2006) d’Anne Fontaine, Sois sage (2007) de Juliette Garcias, Les adieux à la reine (2011) de Benoît Jacquot et Paris la blanche (2016) de Lidia Leber Terki.

Véronique Nordey dans la bande-annonce d'Un drôle de paroissien:

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article