Ulli Lommel (1944-2017)

Publié le par lefilmdujour

Acteur et  réalisateur, surtout connu pour son long métrage La tendresse des loups (1973), évocation du boucher Haarman qui vendait du jambon désossé à partir de la chair de jeunes garçons, l’Allemand Ulli Lommel est décédé le 2 décembre 2017 à l’âge de 72 ans.

Membre du groupe de Rainer Werner Fassbinder, Ulli Lommel a joué dans une douzaine de films du fameux réalisateur allemand et tint des rôles majeurs dans L’amour est plus froid que la mort (1969) (affiche ci-dessous), Whity (1971), Effi Briest (1974), Roulette chinoise (1976) et Le rôti de Satan (1976).

Au casting de Fanny Hill (1964), comédie érotique de l’Américain Russ Meyer, Ulli Lommel a aussi tourné devant les caméras de l’Italien Fernando Di Leo (Passeport pour deux tueurs, 1971) et du Suisse Daniel Schmid (L’ombre des anges, 1974, où jouent également Fassbinder et Ingrid Caven ; Hors saison, 1992).

Produit par Rainer Werner Fassbinder, La tendresse des loups, deuxième long métrage d’Ulli Lommel en tant que réalisateur, s’inscrit dans la veine cinématographique de son mentor (on y retrouve d'ailleurs certains de ses acteurs fétiches comme Margit Carstensen, Ingrid Caven et Brigitte Mira) et relate les crimes du serial killer cannibale Fritz Haarman qui, entre 1918 et 1924, viola, tua et mutila 24 jeunes garçons et jeunes hommes.

Le film attira l’attention d’Andy Warhol et, en 1977, Ulli Lommel, après avoir tourné quatre ou cinq films (dont plusieurs dans la veine érotique), s’envola pour les Etats-Unis pour travailler avec l’artiste américain. Andy Warhol produisit ainsi Cocaine Cowboys (1979), un western rock and roll avec Jack Palance., et apparaît dans Blank Generation (1980), une bande focalisée sur la scène punk de New York.

En 1980, Ulli Lommel frappa encore un grand coup en signant Spectre, film d’épouvante avec David Carradine et gros succès à l’époque. L’œuvre surfe sur la vague du tueur psychotique popularisée par Halloween et celle du long métrage sataniste à la sauce Exorciste ou Amityville. Dans la foulée, Ulli Lommel signa toute une série de films de genre en embauchant des acteurs quelque peu sur le retour comme Tony Curtis et Vera Miles (BrainWaves, 1982), Robert Walker Jr. et Donald Pleasence (Cauchemar, 1983) ou Klaus Kinski (La vengeance de la pierre sacrée, 1985). Dans les années 2000, le réalisateur livra encore une série de direct-to-video centrés sur la vie de fameux tueurs en série...

La bande-annonce de La tendresse des loups :

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article