L’œil de Crazy Bug : Happy Birthdead

Publié le par lefilmdujour

Un film de Christopher Landon (2016), sorti en salles le 15 novembre 2017

Ni film d’horreur, ni film véritablement d’épouvante, Happy Birthdead se cale sur le déroulé du fameux Un jour sans fin (1992) où un Bill Murray antipathique, grincheux et bougon était condamné indéfiniment à revivre la même journée, le jour de la Marmotte, et passait par tout un registre d’émotions, bonnes et mauvaises, face à la belle Andie MacDowell. Happy Birthdead, qui cite explicitement Un jour sans fin au détour d'un dialogue, décline peu ou prou le même thème mais sous forme de thriller fantastique. 

Ici on suit une jeune fille, elle aussi plutôt patibulaire de prime abord, qui se réveille tous les matins le même jour, celui de son anniversaire... et celui de sa mort puisque elle est trucidée dans la soirée (d’où le titre). A charge pour elle, donc, de déjouer les intentions de son meurtrier et de trouver son identité pendant ces 24 heures à répétition… et la tâche n’est pas facile. 

Pour que le spectateur ne s’ennuie pas, bloqué qu’il est lui aussi dans cette boucle temporelle, le scénariste et le réalisateur se doivent d’être ingénieux. Et ici ils le sont ! Les surprises vont bon train et la fin s’avère totalement inattendue. Étonnamment interdit aux moins de 12 ans, Happy Birthdead est pourtant quasiment tout public (aucun effet gore n’est à signaler malgré les diverses morts de la pauvre héroïne), truffé d’un humour (parfois noir) bienvenu et dans le genre, c’est une réussite. Et ça j’achète ! comme dit l’autre.

Crazy Bug

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article