Ciné actu par Jean Aymar de Thou : Au revoir là-haut

Publié le par lefilmdujour

Un film d’Albert Dupontel (2016), sorti en salles le 25 octobre 2017

Le grand retour du rocambolesque au cinéma ? Au revoir là-haut associe un scénario inventif et ludique à un arrière-plan historique riche et passionnant (la fin de la Première Guerre mondiale et les charognards prêts à faire fortune sur le malheur du peuple français), quelque part entre La chambre des officiers et Un long dimanche de fiançailles.

On y trouve aussi une critique en filigrane d’une certaine bourgeoisie confite dans ses certitudes et incapable d’appréhender les « artistes », des images d’une beauté visuelle parfois à couper le souffle (avec une mention spéciale pour les masques portés par l’un des deux « héros » du film) et des acteurs au diapason.

Sous la houlette du toujours excellent Albert Dupontel, le jeune Nahuel Pérez-Biscayart, vu très récemment dans 120 battements par minute arrive à tout faire passer par son regard et ses attitudes ; Niels Arestrup, derrière une façade dure et sans pitié, est le pivot de la scène qui suscite la plus grande émotion du film ; Laurent Lafitte incarne un salaud magnifique comme on n’en fait plus. Les palpitantes Emilie Dequenne et Mélanie Thierry sont les deux cerises sur le gâteau.

Au revoir là-haut est un bon film populaire auquel il manque peut-être une petite étincelle ou un petit grain de folie pour être grand.

Jean Aymar de Thou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article