Brad Harris (1933-2017)

Publié le par lefilmdujour

Héros à l’écran de péplums, de films policiers et de films d’espionnage dans les années 1960, l’acteur américain Brad Harris, de son vrai nom Bradford Harris, est décédé le 7 novembre à l’âge de 84 ans.

Après l'université, le physique avantageux de Brad Harris lui permet de trouver un emploi de cascadeur à Hollywood. Quand la bête hurle (André de Toth, 1957) est le premier film où il est crédité. En 1960, il endosse l'uniforme de gladiateur dans le Spartacus de Stanley Kubrick. Repéré pour sa carrure athlétique, Brad Harris enchaîne alors les rôles de musclé de service dans plusieurs péplums, très en vogue en Italie, là où justement a été tourné Spartacus. Il est notamment Samson dans Samson contre Hercule (Parolini, 1961), Goliath dans Goliath contre les géants (Malatesta, 1961), Hercule dans Hercule se déchaîne (Parolini, 1962).

Brigitte Corey et Brad Harris à l'affiche de Hercule se déchaîne (Parolini, 1962)

Mais Brad Harris a l'intelligence (eh oui, madame, on peut avoir du muscle et un cerveau !) de ne pas se laisser enfermer dans le même genre de rôle. Il se lance alors outre-Rhin dans des bandes policières et des films d'espionnage, grandes spécialités du cinéma bis teuton. Quelques titres parmi une filmographie pléthorique : Espionnage à Hong-Kong et La panthère noire de Ratana, deux longs métrages de Jürgen Roland réalisés en 1962, Les diamants du Mékong (Parolini, alias Frank Kramer, 1963), Le mystère de la jonque rouge (Ashley & Stegani, 1964), FBI contre l'œillet chinois (Zehetgruber, 1964), 001 destination Jamaïque (Ernst von Theumer alias Richard Jackson, 1965), etc. On l'aura compris, l'exotisme est de rigueur.

Brad Harris et Tony Kendall dans la série des Commissaire X

Mais c'est la série des Commissaire X où il seconde Tony Kendall dans un duo de policiers qui lui assure le succès : Commissaire X traque les chiens verts (Parolini & Zehetgruber, 1965), Commissaire X dans les griffes du dragon d'or (Kramer, 1966), Commissaire X : halte au LSD (Zehetgruber, 1967), Commissaire X et les trois serpents d'or (Mauri, 1968), etc.

Brad Harris et Esmeralda Barros dans Eva, la vierge sauvage (Mauri, 1968)

Au détour des années 70, la carrière de Brad Harris, qui garde pourtant des abdos de roc et des biceps d'acier, marque le pas et les films où il joue commencent nettement à manquer d'éclat, qu'il s'agisse de westerns-spaghettis (Wanted Sabata, 1970, de Roberto Mauri ; Durango encaisse ou tue, 1970, de Roberto Bianchi-Montero), de films de guerre (Quand explose la dernière grenade, 1970, de Luigi Batzella, alias Paolo Solvay), de films de jungle (Eva, la vierge sauvage, 1968, de Roberto Mauri, alias Robert Morris ; Zambo, 1971, d'Adalberto Albertini) ou de péplums à bout de souffle comme Le retour du gladiateur le plus fort du monde (Albertini, 1971)...

Brad Harris et Olinka Berova dans Les nuits érotiques de Poppée (Malatesta, 1969)

Brad Harris comprend alors qu'il est temps de raccrocher les haltères et il ralentit ses apparitions cinématographiques. On le verra néanmoins dans Lady Dracula (F.J. Gottlieb, 1975), dans La cible étoilée (Hough, 1978, avec, en vedette, Sophia Loren et John Cassavetes) et, en 1980, dans un film avec Bruce Le, succédané de Bruce Lee. Retour enfin en 1983 au péplum avec Hercule (Luigi Cozzi) où il interprète le roi Augias, le rôle-titre étant dévolu au bodybuildé Lou Ferrigno (Hulk à la télévision). Si vous avez été attentifs, vous avez également entraperçu Brad Harris dans des séries TV célèbres comme "Hulk", "Dallas" et "Falcon Crest".

Sachez également qu'en 2001, lors d'un championnat de bodybuilding, Brad Harris s'est vu décerner un prix spécial pour sa contribution à la cause du muscle, tout comme d'autres acteurs puissamment bâtis comme Mark Forest, Ed Fury, Mickey Hargitay, Richard Harrison, Reg Lewis, Peter Lupus et Gordon Mitchell.

Brad Harris a été marié à l'actrice tchèque Olinka Berova, plus connue sous le nom d'Olly Schoberova (comment ça, ça ne vous dit rien ?). Les deux tourtereaux ont notamment joué ensemble dans FBI contre l'œillet chinois, Les chercheurs d'or de l'Arkansas (Martin/Gottlieb/Cardone, 1964), Commissaire X : halte au LSD, Les nuits érotiques de Poppée (Malatesta, 1969) et Dans l'enfer de Monza (Malatesta, 1970). L'actrice est également apparue aux côtés d'Anthony Quinn et Verna Lisi dans La vingt-cinquième heure (Verneuil, 1967).      

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article