Anthony Harvey (1931-2017)

Publié le par lefilmdujour

Monteur réputé (Lolita, 1962, et Docteur Folamour, 1964, de Stanley Kubrick notamment) et réalisateur du Lion en hiver (1968) avec Peter O’Toole et Katharine Hepburn en Henri II d’Angleterre et Aliénor d’Aquitaine, le Britannique Anthony Harvey est décédé le 23 novembre 2017 à l’âge de 87 ans.

Passé à la réalisation en 1966 avec Dutchman (a.k.a. Le métro fantôme), film qui valut à l’actrice Shirley Knight la coupe Volpi de la meilleure actrice au festival de Venise, Anthony Harvey avait décroché une nomination à l’Oscar du meilleur réalisateur pour Le lion en hiver, très belle évocation de l’affrontement entre Henri II et Aliénor d’Aquitaine sur la question de la succession au trône d’Angleterre autour de la Noël 1183. Le film permit à Katharine Hepburn de ramener chez elle son troisième et avant-dernier Oscar de meilleure actrice.

Il a également signé un agréable pastiche de Sherlock Holmes, Le rivage oublié (1971) avec George C. Scott et Joanne Woodward (affiche ci-contre), et un bon film psychologique assez avancé pour son époque, Richard’s Things (1980), avec Liv Ullmann.

Réalisateur de huit films pour le grand écran (et quatre pour le petit), Anthony Harvey a également tourné un autre film historique, cette fois-ci autour de la reine Christine du Suède (incarnée par Liv Ullmann), avec The Abdication (1974), et une évocation des milieux professionnels du tennis avec Smash (1979) où la belle Ali McGraw tient la vedette. On y voit notamment Pancho Gonzales, Ilie Nastase, John McEnroe et Guillermo Vilas dans leurs propres rôles.

Publié dans Claps de fin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article