L'œil de Crazy Bug : Detroit

Publié le par lefilmdujour

Un film de Kathryn Bigelow (2016), sorti en salles le 11 octobre 2017

Encore un film coup de poing signé par la réalisatrice Kathryn Bigelow après Démineurs (2008), sur le quotidien d’une équipe de déminage américaine pendant la guerre d’Irak (Oscar du meilleur réalisateur à la clé, une première pour une femme), et Zero Dark Thirty (2012), sur la traque de Ben Laden par la CIA.

Detroit se tient dans le cadre des émeutes raciales qui déchirèrent la capitale du Michigan en 1967. Alors que le centre-ville est majoritairement habité par une population noire, la police, essentiellement blanche, était connue à l’époque pour son comportement raciste. En ce juillet 1967, suite à un coup de feu émanant apparemment d’un motel modeste (l’Algiers Motel) où logent de jeunes Noirs (et une poignée de jeunes filles blanches), quelques policiers investissent les lieux, imposent la terreur et la violence. Le lendemain, trois jeunes hommes sont découverts morts.

Inspiré d’une histoire vraie, Detroit est un film très rythmé et tendu à l’extrême qui ne laisse aucun répit deux heures durant au spectateur, qui ne peut être qu’outré par les faits relatés et qui se retrouve quasiment cloué devant un film d’épouvante.

La mise en scène tient en haleine et les acteurs, pas forcément très connus, sont impressionnants d’implication. On reconnaîtra quand même John Boyega (qui incarne le stormtrooper Finn dans Star Wars, le réveil de la Force, Will Poulter (vu dans Le labyrinthe et The Revenant) et Hannah Murray (présente dans les séries TV "Skins" et "Game of Thrones"). Un uppercut cinématographique, pas moins !

Crazy Bug

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article