Karoly Makk (1925-2017)

Publié le par lefilmdujour

Connu pour un chef-d’œuvre, Amour (1970), Prix du jury au festival de Cannes et considéré par la critique comme une date dans l’histoire du cinéma hongrois, le cinéaste Karoly Makk est décédé le 30 août 2017 à l’âge de 91 ans.

Le climat de relative liberté qui s’était instauré petit à petit en Hongrie au cours des années 1960 avait favorisé la résurgence d’un cinéma national dont le représentant le plus prestigieux fut Miklos Jancso. Mais c’est à Karoly Makk que l’on dut l’analyse la plus intelligente du stalinisme  dans Amour, où il décrit l’attente angoissée de la femme et de la file d’un prisonnier politique (Le Cinéma, grande histoire illustrée du 7e art, éditions Atlas). Makk savait de quoi il parlait. Son premier film (Les pionniers) avait été interdit en 1949 par le pouvoir de Matyas Rakosi.  

Sélectionné aux Oscars 1974 dans la catégorie du meilleur film étranger avec lea drame psychologique Jeux de chat (1973), Makk avait ensuite réalisé la comédie sociale Une nuit très morale (1977) et Un autre regard (1982), biographie d'une journaliste intransigeante dans son métier et ne dissimulant pas son homosexualité dans sa vie privée. L’actrice principale de ce film, Jadwiga Jankowska-Cieslak, avait obtenu le prix d’interprétation à Cannes pour sa prestation remarquée.

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article