Ciné passion par Anna le Gésic : The Young Lady

Publié le par lefilmdujour

Un film de William Oldroyd (2016), sortie en salles le 12 avril 2017

Comme l’affiche le précise, The Young Lady est une adaptation d’un roman russe du XIXe siècle, Lady Macbeth du district de Mtsensk, œuvre transposée en opéra par Dimitri Chostakovitch dans les années 1930 et déjà portée à l’écran par Andrzej Wajda dans les années 1960 (Lady Macbeth sibérienne).

Le réalisateur William Oldroyd, dont c’est le premier long métrage, transpose toutefois l’histoire dans l’Angleterre du XIXe siècle. Les amateurs des romans de Jane Austen en seront toutefois pour leurs frais, tant The Young Lady est à l’opposé des adaptations au cinéma des romans de la femme de lettres anglaise.

L’héroïne du film est ici une jeune femme mal mariée qui étouffe dans les carcans machistes et vexatoires de l’époque et dont l’exaltation des sens, éveillés par la beauté et la virilité d’un garçon de ferme de son âge, va l’amener à commettre les pires actes. On ne peut s’empêcher de penser à une Emma Bovary qui, elle aussi, se lance corps et âme dans les effluves capiteuses de l’adultère au risque de perdre la raison. Mais là où le personnage de Flaubert retourne sa violence contre elle-même, The Young Lady la projette contre les autres.

Tourné avec une économie de moyens qui flirte avec l’ascèse (ce qui pourra en rebuter certains), le long métrage de William Oldroyd est d’autant plus fort et laisse le spectateur quelque peu tétanisé à la fin de la séance. Film impressionnant et actrice itou (Florence Pugh, dont c’est le deuxième film pour le cinéma).

Anna le Gésic

Commenter cet article

Sissi 17/05/2017 16:37

J’ai eu l’occasion de regarder la bande-annonce, mais pas encore le film. En tout cas, je peux dire que cet article m’a donné bien plus envie de le voir. Merci beaucoup !