Ciné actu par Jean Aymar de Thou : Le procès du siècle

Publié le par lefilmdujour

Un film de Mike Jackson (2016), sorti en salles le 26 avril 2017

Le film de procès est un genre à lui tout seul et il faut aimer les joutes oratoires, les arguties judiciaires et les envolées lyriques des avocats et des procureurs pour apprécier ce type de huis clos, souvent étouffant. Ce qui fait l’intérêt du Procès du siècle, c’est qu’il est centré sur le problème du négationnisme, de la négation de l’Holocauste, un sujet qui reste malheureusement toujours d’actualité.

Le film s’inspire d’une histoire vraie, celle de l'historienne Deborah Lipstadt, spécialiste de la Shoah, opposée lors d’un procès retentissant à un écrivain extrémiste, avocat de thèses controversées sur le régime nazi, qui oblige l’Américaine et ses avocats à prouver l’existence des chambres à gaz et de l’extermination industrielle des Juifs.

Le procès du siècle apparaît comme fidèle à la réalité et notamment à la volonté des avocats de l’historienne d’imposer à leur cliente le silence et de baser leur défense sur les faits, les simples faits, en laissant de côté l’aspect humain et la mémoire des morts exterminés dans les camps de concentration.

Du coup, le film – et c’est là sa grande réussite – s’appuie sur des très grands acteurs capables de donner du rythme et de l’épaisseur au procès, et notamment sur les Britanniques Tom Wilkinson et Timothy Spall ainsi que sur l’Irlandais Andrew Scott. Rachel Weisz, en Deborah Lipstadt, est au-dessus de tout éloge dans une composition subtile qui la fait passer d’un état de révolte face à la décision de ses avocats à une compréhension réelle des enjeux. "Le procès du siècle" culmine dans une scène tournée à Auschwitz où le réalisateur évite les pièges d’un lieu où se sont produits des événements monstrueux et ineffables.

Jean Aymar de Thou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article