Ciné actu par Jean Aymar de Thou : L'autre côté de l'espoir

Publié le par lefilmdujour

Un film d’Aki Kaurismäki (2016), sorti en salles le 15 mars 2017

Chez le réalisateur finlandais Aki Kaurismäki, c’est comme si la vie restait enfermée au beau milieu d’une boucle temporelle positionnée quelque part dans les années 1960 ou 1970 dans une sorte de glacis post-soviétique. Tout du moins en apparence (voitures, décors, costumes, appareils électriques, téléphones, etc.), car l’homme n’hésite jamais à traiter en filigrane (et toujours de façon subtile et non démonstrative) de sujets contemporains. Ici, le problème des réfugiés venus de pays en guerre (Syrie, Irak) dont l’Europe ne sait que faire et que, parfois, certains pays renvoient chez eux en dépit du bon sens.

Avec un humour toujours à froid, L’autre côté de l’espoir fait s’entrecroiser deux destins, celui d'un Syrien et celui d’un Finlandais blasé, représentant en chemises qu’on imagine en Tergal, et saoulé par une femme alcoolique. Au début du film, le monsieur quitte job et moitié pour se lancer dans une nouvelle activité (la restauration) où, après quelques péripéties assez hilarantes (enfin, hilarantes comme peut l’être un film de Jacques Tati qu’aurait été tourné par Robert Bresson, irrésistibles donc pour les aficionados), il va rencontrer un réfugié arrivé clandestinement en Finlande dans un cargo qui transporte du charbon. Un petit chef-d’œuvre à découvrir, qui en dit long sur notre affreuse époque sans avoir l’air d’y toucher.

Jean Aymar de Thou

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article