Armand Gatti (1924-2017)

Publié le par lefilmdujour

Poète, écrivain,  dramaturge et scénariste, Armand Gatti, un « défenseur d’un théâtre engagé et novateur » (L’Humanité) qui a également réalisé trois longs métrages pour le grand écran, est décédé le 6 avril 2017 à l’âge de 93 ans.

Tourné en Yougoslavie, sa première réalisation, L’enclos (1960), est un film terrible sur l’univers concentrationnaire qui décroche le prix de la Critique au festival de Cannes en 1961. Un détenu politique allemand condamné à mort est enfermé pour une nuit avec un Juif par un commandant de camp pervers qui promet la vie sauve à celui qui tuera l’autre…

Son deuxième long métrage, L’autre Cristobal (1962) avec Jean Bouise, représente Cuba au festival de Cannes 1963 où il obtient le prix des Écrivains de cinéma et de télévision. Tourné en pleine crise des missiles, le film est avant tout une allégorie sur les dictatures et les luttes révolutionnaires en Amérique Latine. Armand Gatti y raconte l’histoire d’un pays imaginaire gouverné par l’amiral Anastasio.

Après une œuvre tournée pour la télévision allemande (Le passage de L’Ebre, 1969), puis des séries de films réalisés avec les travailleurs migrants du pays de Montbéliard (Le lion, ses cages et ses ailes) ainsi qu’avec une association culturelle de la ville nouvelle de l’Isle-d’Abeau (La première lettre), le réalisateur revient au cinéma en 1981 avec un drame politique sur le conflit anglo-irlandais et les confrontations entre Catholiques et Protestants (Nous étions tous des noms d’arbres).

Voir aussi : http://www.fondationshoah.org/memoire/lenclos-darmand-gatti

Publié dans Claps de fin

Commenter cet article